Isolation de fenêtre : quelle est la meilleure solution ?

Une main applique du mastic pour sceller le bord d’une fenêtre Velux, illustrant une tâche d’entretien courante pour améliorer l’isolation et prévenir les fuites.
Isoler ses fenêtres est un excellent moyen de réduire sa facture d’énergie et gagner en confort thermique. Dans cet article, explorez les astuces pour détecter les failles d’isolation et les techniques de pro pour rénover vos fenêtres sans les changer.
Points clés
1. Comprendre les failles de vos fenêtres

Étudiez la structure et l’état de vos ouvertures pour mettre en lumière ce qui les rend vulnérables aux aléas extérieurs.

2. Rénover astucieusement

Abordez la rénovation avec technique à portée de main. Planifiez les travaux plus complexes.

3. Allier priorités et capacités

Étudiez les matériaux de qualité, le bricolage et les aides envisageables pour une isolation performante et économique.

Pourquoi est-il important d’isoler ses fenêtres ?

Isoler ses fenêtres anciennes procure 3 avantages essentiels :
  • Gain de confort thermique, qui vous permet aussi d’éviter les maladies dues à l’humidité.
  • Des économies sur vos factures d’ énergie : selon l’ADEME, les parois vitrées représentent jusqu’à 15 % de déperditions de chaleur.
  • Une meilleure isolation acoustique : vous ne subissez plus le stress d’un environnement bruyant.

Une maison bien isolée est une maison où il fait bon vivre. C’est aussi un logement qui ne se détériore pas et optimise son système de chauffage.

C’est pour cela qu'il est conseillé de vérifier les signes d'usure de vos ouvertures.

Leur durée de vie est limitée. Les fenêtres en PVC durent en moyenne 35 ans, les fenêtres en aluminium 30 ans et les fenêtres en bois 20 ans.

4 signes d’une mauvaise isolation thermique des fenêtres

La fenêtre peut être un vecteur important de perte de chaleur. Le froid ou la chaleur s’infiltre insidieusement dans votre intérieur et impacte votre bien-être.

Voici 4 signes qui doivent vous alerter sur la nécessité de réparer vos fenêtres.

  1. Température ambiante inconfortable : elle influence directement votre bien-être corporel. Une sensation de froid en hiver ou de chaleur en été dans votre maison est peut-être un signe qu’une fenêtre, ou plusieurs, vous procure une mauvaise isolation thermique.
  2. Courants d’air et vent dans la maison : ils sont un signe de déperditions thermiques. Vous ressentez de l’air froid ou chaud lorsque vous passez la main autour de la fenêtre ? C’est un bon indicateur de point faible thermique.
  3. Condensation sur les vitrages : condensation ou buée sur vos vitres sont le signe d’un problème de ventilation ou d’isolation. Cette condensation conduit souvent à l’apparition de moisissures sur l’ encadrement de la fenêtre, ainsi que sur le mur.
  4. Bruits extérieurs : si vous percevez un niveau de bruit extérieur semblable lorsque la fenêtre est ouverte ou fermée, il est temps d’entreprendre des travaux.

Comment bien isoler les fenêtres ?

Il existe 2 façons pour isoler vos ouvertures : l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur.

1. Isolation thermique des fenêtres par l’intérieur (ITI)

L'isolation des fenêtres par l’intérieur se réalise par des techniques peu onéreuses. La difficulté dépend de la nature de la rénovation.

Les techniques consistent à appliquer un nouveau joint d’étanchéité, à poser un film isolant sur le vitrage. Cette solution est adaptée à tout bricoleur.

En complément, vous pouvez utiliser la laine de verre ou la laine de roche pour combler les espaces autour des encadrements de fenêtres.

Toutefois, poser un vitrage supplémentaire est une technique qu’il est conseillé de réserver à un professionnel.

Isolation thermique des fenêtres par l’extérieur (ITE)

L’isolation de la fenêtre par l’extérieur renforce la rénovation thermique intérieure.

Elle consiste à limiter les ponts thermiques autour des menuiseries, entre autres, par la pose de volets roulants ou battants et/ou le calfeutrage de cadre par des joints ou de la mousse.

Isoler les ouvertures par l’extérieur nécessite des travaux plus importants que par l’intérieur. Ils demandent aussi une isolation continue du côté intérieur pour maximiser l'efficacité thermique.

Ces travaux par l’extérieur ne conviennent pas à tous les bâtiments. Ils dépendent de plusieurs facteurs tels que la configuration du lieu et des pièces de votre logement.

De manière à optimiser l'isolation, choisissez des matériaux adaptés à votre climat et à l'exposition de votre habitation.

Ces travaux d’ITE nécessitent les conseils et l’expertise d’un professionnel.

5 techniques d’isolation des fenêtres

1. Rénover les joints

Avec le temps, la majorité des joints de calfeutrage se détériorent, qu’ils soient en mousse, en caoutchouc, en silicone ou en métal. Les fuites d’air et d’eau s’installent alors au détriment de votre confort.

Rénover les joints permet d’assurer la continuité de l'isolation entre les fenêtres et les murs extérieurs.

Heureusement, cette rénovation est à la portée de tous.

Il suffit de distinguer les trois types de joints de la fenêtre.

  • Les joints de frappe se situent sur l’ouvrant et le dormant de la fenêtre.
  • Les joints du vitrage s’appliquent entre le vitrage et le montant.
  • Le joint d’étanchéité extérieure se pose entre le mur et le châssis, à l’aide d’une mousse spéciale « isolation fenêtre ».

Ensuite, le matériau du joint varie en fonction de la menuiserie existante.

Attention, le produit d’isolation d’une fenêtre PVC est différent de celui pour l’isolation d’une fenêtre en bois.

2. Deux méthodes pour installer un survitrage

  • Méthode n°1 : appliquer un film isolant sur le vitrage

Le film isolant est un film plastique thermique. Il se colle sur la surface du simple vitrage et réduit l’inconfort thermique de votre intérieur.

Cette technique très économe pour votre porte monnaie est pratique si vous êtes locataire du logement. C’est une astuce à la portée de tous pour l’isolation d’une fenêtre coulissante, par exemple.

  • Méthode n°2 : poser un survitrage de fenêtre

Un survitrage consiste à installer une deuxième vitre sur le montant. Vous avez plusieurs options :

- Le survitrage fixe qui est le plus efficace.

- Le survitrage ouvrant est une deuxième fenêtre articulée.

- Le survitrage démontable se monte et se démonte à volonté.

- Les kits de survitrage. Ils sont facilement disponibles si vous souhaitez réaliser les travaux vous-même.

Cette technique améliore les performances thermiques du simple vitrage. Mais, elle ne permet pas d’atteindre le coefficient de transmission thermique d’un double vitrage.

Alors qu’un double vitrage standard a un coefficient de transmission thermique de 1,5 W/m².K, celui du survitrage fixe atteint seulement 3W/m².K.

3. Changer les vantaux

Cette technique consiste à remplacer les ouvrants vitrés sans changer entièrement la fenêtre.

À force d'utilisation, les vantaux peuvent s’abîmer plus rapidement que la menuiserie. Les fenêtres ferment mal, des écarts apparaissent, les courants d’air et l’humidité s’installent.

Changer les vantaux vous permet de choisir le niveau d’isolation thermique et phonique des vitres.

Une fois les travaux réalisés, vous bénéficiez d’un double vitrage ou d’un triple vitrage neuf, adapté à vos besoins de confort intérieur.

Cette rénovation nécessite l’intervention d’un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

4. Poser des rideaux isolants

Poser des rideaux est une technique astucieuse et efficace.

Les rideaux épais agissent en barrière thermique. Améliorez leur performance en les doublant d’une matière technique isolante et occultante.

Certaines matières isolantes ont également des propriétés anti-bruit.

Les rideaux thermiques offrent choix de couleur et de style pour s’harmoniser à votre intérieur.

Si vous voulez isoler une fenêtre qui n’a pas de volets, les rideaux thermiques occultants sont l'alternative idéale pour vous protéger de l’extérieur.

5. Installer des volets

Cette technique apporte un complément d'isolation à votre fenêtre.

Les volets roulants ou battants vous protègent de la lumière, préservent votre intimité et agissent en barrière thermique.

Cette solution est idéale si vos volets bénéficient d’un excellent niveau de résistance thermique. Plus le coefficient de résistance thermique du volet est élevé, plus il est isolant.

Les volants roulants ont une meilleure capacité thermique que les volets battants PVC, aluminium ou bois.

Grâce à la technologie domotique utilisée, un volet roulant motorisé protège dès les premiers signes de froid ou de chaleur extérieurs.

Dernière option : remplacer les fenêtres

La meilleure solution pour gagner en performances thermiques ? Choisir des fenêtres isolantes.

Investir dans des fenêtres neuves réduit les pertes de chaleur ou d’effet de serre.

En particulier sous les combles, où des fenêtres de toit stratégiquement disposées et accompagnées de volets roulants vous permettent de maîtriser lumière et ventilation tout en vous protégeant des intempéries.

Avant de s’engager dans les travaux, choisissez le matériau et l’épaisseur du vitrage selon la performance thermique et phonique souhaitée.

Les fenêtres de toit VELUX incluent une lame isolante de gaz Argon de 15 mm qui supprime le phénomène de paroi froide pour une sensation plus agréable à l’intérieur. En outre, elles disposent de vitrage à contrôle solaire qui arrête 77% de la chaleur, soit 41 % de plus de plus qu’une fenêtre ancienne génération.

Vous envisagez de remplacer votre fenêtre ? En savoir plus

Quand remplacer vos fenêtres ? Lisez notre article dédié : Remplacer ses fenêtres de toit par des modèles plus récents.

Quel est le meilleur isolant pour les fenêtres ?

Le triple vitrage : le meilleur isolant thermique

Le triple vitrage a l’avantage d’être un excellent isolant thermique et phonique. Cette solution est appréciée dans les zones très froides.

Mais son coût exige un budget plus important. Et sa masse, 50% plus importante qu’un double vitrage, nécessite la vérification de la capacité technique du support.

Le climat tempéré de la France s'adapte parfaitement à un double vitrage de qualité.

Le PVC : parfait isolant thermique

Trois matériaux garantissent une bonne performance thermique des fenêtres : bois, PVC et aluminium.

Le PVC s'impose sur le marché des fenêtres pour ses qualités thermiques et acoustiques.

En plus de ses performances isolantes, la fenêtre PVC est facile à entretenir, résistante et bon marché.

La combinaison des matériaux bois/alu offre aussi une très bonne isolation thermique.

Quel budget pour isoler les fenêtres ? 3 critères importants

Critère n°1 : le coût de l’isolant

Le choix de l’isolant que vous utilisez a un impact direct sur le prix global de la rénovation.

Les matériaux comme les joints, les rideaux ou les films de survitrage ont des prix abordables et sont faciles à poser.

En revanche, les travaux plus complexes comme le changement des vantaux, des vitres ou l’installation de volets sont plus coûteux.

Critère n°2 : la performance recherchée

Le niveau d’isolation souhaité influe aussi sur le coût total.

Plus la performance thermique et acoustique de l’isolation est importante, plus la rénovation peut être complexe et coûteuse, nécessitant plus de matériel et l’intervention d’un professionnel.

Critère n°3 : la complexité de l’isolation

La complexité des travaux d’isolation doit prendre en compte le nombre, la taille, la marque des fenêtres concernées, l’accessibilité ou les compétences requises.

Si l’isolation des fenêtres nécessite l’intervention de professionnels du bâtiment, contactez-en plusieurs. Demandez-leur des conseils et des devis détaillés pour estimer le budget global.

Quelles primes et aides financières pour rénover vos fenêtres ?

Voici les 3 principales primes et aides accordées à l’isolation et/ou au remplacement de vos fenêtres (mais aussi de vos fenêtres de toit, portes-fenêtres, portes…) :

1. TVA à 5,5 %

Une réduction du taux de TVA à 5,5 % pour les travaux de rénovation énergétique, y compris le changement de fenêtres.

  • Pour propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit de résidences principales ou secondaires. Les constructions doivent être achevées depuis au moins 2 ans, et les fenêtres doivent respecter certaines normes d'isolation.
  • Pas de conditions de ressources pour bénéficier de cette TVA réduite.
  • Application directe par les entreprises sans démarches spécifiques pour les clients.

2. MaPrimeRénov’

Une aide de l'Anah pour améliorer l'efficacité énergétique des logements.

  • Pour propriétaires occupants, bailleurs ou copropriétaires, avec montant dépendant du revenu fiscal.
  • Les travaux doivent être réalisés par des professionnels RGE.
  • Cumulable avec l'éco PTZ, la TVA à 5,5 % et subventions locales.

3. MaPrimeRénov’ Parcours Accompagné

Pour des projets de rénovation énergétique d'envergure.

  • Nécessite au moins deux types d'isolation, peut inclure le changement de fenêtres.
  • L'aide couvre une partie significative du coût, dépendant des revenus et de l'amélioration du DPE.
  • Travaux réalisés par des entreprises RGE et cumulables avec d'autres dispositifs.

Bon à savoir : pour connaître les performances des produits éligibles à ces aides, les fenêtres ou porte-fenêtres standards doivent avoir un coefficient de transmission thermique (Uw) ≤ 1,3 W/m².K et un facteur de transmission solaire (Sw) ≥ 0,3. Il existe des critères similaires pour les fenêtres de toit et les doubles fenêtres (double vitrage renforcé).

Pour tout savoir sur les aides financières pour remplacer vos fenêtres de toit (conditions d’obtention, étapes et procédures, montants des subventions…), lisez notre article : Changement de fenêtre : guide complet des aides financières.

Auteur

L'équipe éditoriale VELUX

Publié

avr. 11, 2024

Partager

Articles liés

DSC 6458.jpg
Comment améliorer le confort thermique de votre maison en hiver
Qu'est-ce que le confort thermique ? Et comment pouvez-vous protéger votre maison et économiser de l'énergie lorsque l'hiver arrive ?
Lire l'article complet
JDM_25072023_049.jpgEleonore - kitchen and living room renovation, Paris, France
Comment remplacer une fenêtre de toit ?
Remplacer ses anciennes fenêtres de toit, ça se prépare. Découvrez comment !
Lire l'article complet
V-BE: Chris loft apartment living room in Brussels
Remplacer ses fenêtres de toit : combien ça coûte ?
On hésite parfois à faire des travaux dans la crainte de devis prohibitifs. Pour vous aider à budgétiser votre projet, voici une liste des frais à prévoir.
Lire l'article complet
Espace lumineux avec fenêtres de toit Velux.
Remplacez vos fenêtres : le guide complet des aides financières
Remplacer ses anciennes fenêtres vous permet de faire des économies d'énergie. Il existe un certain nombre d'aides financières pour leur remplacement.
Lire l'article complet
Jeune couple examinant des documents à un bureau éclairé par une fenêtre de toit VELUX
Isoler votre toiture par l'intérieur : le guide complet
Vous envisagez d'isoler votre toiture par l'intérieur pour gagner en confort et réaliser des économies d'énergie ? La méthode la plus simple et économique pour isoler les combles sous votre toiture se fait par l'isolation intérieure.
Lire l'article complet