Isoler votre toiture par l'intérieur : le guide complet

Vous envisagez d'isoler votre toiture par l'intérieur pour gagner en confort et réaliser des économies d'énergie ? La méthode la plus simple et économique pour isoler les combles sous votre toiture se fait par l'isolation intérieure. 
Cette technique implique l'installation d'isolant sous la surface du toit, sous les tuiles ou ardoises, pour améliorer l'isolation de votre maison. Comment réaliser l'isolation des combles depuis l'intérieur ? Quel isolant choisir ? Quels sont les avantages et inconvénients d'une telle isolation ? Découvrez dans ce guide, les meilleures techniques d'isolation et les étapes clés pour une isolation intérieure réussie de vos combles.
Points clé pour l’isolation toiture par l'intérieur
  1. Importance de l'isolation de votre toiture et de vos combles :

    L'isolation de la toiture est essentielle pour maintenir le confort thermique, réduire la consommation d’énergie (donc diminuer les factures d'électricité) et améliorer l'efficacité énergétique globale de votre maison.

  2. Avantages de l'isolation de toiture par l'intérieur :

    L'isolation intérieure offre une méthode rentable et simple pour une excellente isolation thermique et acoustique, limitant les pertes de chaleur et réduisant les dépenses énergétiques.

  3. Considérations et choix des matériaux pour isoler votre toiture par les combles :

    Qu’il s’agisse d’un isolant minéral, naturel ou recyclé, le choix du bon matériau d'isolation dépend de facteurs tels que la conductivité thermique, la résistance, la tolérance à l'humidité et le coût.

Pourquoi isoler la toiture par l'intérieur ?

Un toit mal isolé est sujet à de fortes déperditions de chaleur tout au long de l'année et induit de fortes dépenses énergétiques.

L’isolation de la toiture est donc primordiale pour garantir un bon confort thermique dans les combles et dans le reste de la maison de même que pour réaliser des économies d’énergie.

Il existe deux méthodes pour isoler efficacement une toiture existante : l’isolation toiture par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur.

L'isolation d'une toiture par l'intérieur ou par l'extérieur comporte des avantages et des inconvénients spécifiques.

Avant de choisir la meilleure technique pour améliorer la performance énergétique de votre domicile, une analyse préalable de votre projet s'avère essentielle.

L’isolation de la toiture garantit un bon comfort thermique dans la maison.

Isolation des combles par l’intérieur : les 3 grands avantages

L'isolation de votre toiture par l'intérieur apporte de nombreux avantages. En voici 3 principaux :

1. Une bonne isolation thermique et phonique de la toiture

Plus de 30 % des déperditions de chaleur d'une maison se produisent au niveau des combles.1

Qu'ils soient aménageables ou perdus, isoler ces espaces par l'intérieur est donc capital pour limiter les déperditions de chaleur par la toiture.

Ainsi, une bonne isolation des combles sous toiture contribue significativement à la réduction des factures de chauffage.

De plus, cette méthode améliore l'isolation phonique des combles et contribue à atténuer les bruits extérieurs. Un parfait complément à l'isolation extérieure de votre toiture.

2. Un isolant sous toiture simple à installer

En principe, isoler les combles depuis l'intérieur est une solution efficace, simple et économique qui ne nécessite pas de travaux sur le toit, s'il est en bon état.

Le coût de l'isolant reste abordable et sa pose n'est pas complexe, même pour les toits plats ou en pente, voire les toitures terrasses.

L'isolation du toit par l'intérieur est aussi préférable pour ceux qui préfèrent éviter de soulever les tuiles.

Bon à savoir : un toit plat s'isole idéalement par l'extérieur et non par l'intérieur pour éviter la condensation dans le pare-vapeur.

3. Prendre de la valeur sur le marché immobilier

Les maisons bien isolées, notamment au niveau du toit, bénéficient souvent d'une plus grande attractivité sur le marché immobilier.

En effet, une meilleure isolation de toiture peut attirer des acheteurs potentiels en raison de l’efficience énergétique et du confort thermique qu'elle offre.

Cela peut également être un argument de vente significatif, car les acquéreurs sont souvent sensibles à la perspective de dépenses énergétiques réduites et d'un environnement intérieur plus agréable.

Ainsi, l'isolation adéquate de votre toiture peut être un investissement rentable en termes de valorisation de la propriété.

Isoler les combles depuis l'intérieur est une solution efficace, simple et économique.

Isolation de toiture par l’intérieur : les 3 inconvénients principaux

L'isolation de votre toiture par les combles peut aussi apporter quelques désagréments, comme ces 3 principaux :

1. Perte d'espace habitable

L'isolation du toit par l'intérieur peut entraîner une perte d'espace dans les combles, en raison de l'épaisseur de l'isolant installé.

Pour cette raison, il est important de choisir des isolants performants dont l’épaisseur pourra être réduite.

Si vous préférez conserver la surface habitable à l'intérieur de vos combles, une alternative serait d'opter pour une méthode d'isolation de toiture extérieure.

Également, l'isolation par l'intérieur peut nécessiter des modifications esthétiques internes, comme le déplacement ou la modification des revêtements muraux ou des plafonds existants.

2. Chantier contraignant

Lorsque vous optez pour l'isolation de toiture par l'intérieur, considérez le caractère contraignant du chantier.

Cette méthode immobilise la pièce concernée pendant la période des travaux. Pendant la mise en place, l'accès à la zone d'intervention est restreint, ce qui peut impacter l'utilisation quotidienne de la pièce.

Il peut être nécessaire de déplacer temporairement les meubles ou les objets pour faciliter l'accès aux murs et aux plafonds à isoler.

L’isolation par l’intérieur immobilise la pièce concernée pendant la périod des travaux.

3. Formation de ponts thermiques

Enfin, cette méthode peut laisser des zones non isolées ou des ponts thermiques autour de la partie structurelle, ce qui peut diminuer l'efficacité globale de l'isolation d'une toiture.

Plus bas dans cet article, découvrez 7 conseils pour éviter les ponts thermiques lorsque vous réalisez l'isolation de votre toiture par l'intérieur.

Quelle est la meilleure isolation sous toiture ?

Différents types d’isolants existent. Choisir le meilleur isolant pour les combles dépendra de vos besoins, à évaluer selon 4 critères principaux : conductivité thermique, résistance thermique, tenue à l’humidité et coût.

Voici en détail ces critères à prendre en compte pour choisir son isolant sous toiture.

La conductivité thermique de l'isolant

La conductivité thermique (représentée par la lettre grecque lambda majuscule « Λ ») est une mesure de la capacité d'un matériau à conduire la chaleur.

Elle indique la quantité de chaleur qui traverse un matériau donné par unité de surface, de temps et de différence de température.

Plus la conductivité thermique d'un matériau est basse, meilleure est son isolation thermique, car cela signifie qu'il résiste davantage au passage de la chaleur.

Choisir un isolant avec une faible conductivité thermique est donc crucial pour optimiser l'efficacité énergétique de votre toit.

La résistance thermique de l'isolant

L’indice de résistance thermique(R)dépend de l’épaisseur de l’isolant et de la conductivité thermique de l’isolant. Plus l'indice R est élevé, meilleure est la performance de l'isolant.

Un indice R supérieur à 6 est recommandé pour une bonne isolation de votre toit.

Vous trouverez souvent cet indice affiché sur les étiquettes de l'isolant. Un professionnel peut également vous conseiller dans le choix de la meilleure option.

Les isolants d’origine minérale

La laine de verre et la laine de roche sont des choix populaires pour l'isolation des combles, grâce à leur efficacité et leur coût abordable.

  • Les laines minérales sont inaltérables et offrent une qualité d'isolation facile à vérifier.
  • La laine de verre, issue de sable et de verre recyclé, reste l'isolant le plus répandu, abordable et simple à installer sous forme de panneaux ou rouleaux. Fixée entre les chevrons par agrafage ou collage, elle peut aussi être épandue en flocons pour les combles perdus. Bien qu'elle résiste bien au feu, elle peut se compacter avec le temps.
  • La laine de roche, fabriquée à partir de roches volcaniques, est économique et performante. Disponible en panneaux, rouleaux ou flocons, elle offre une bonne résistance aux ponts thermiques et aux insectes xylophages, similaire à la laine de verre.
À noter
Attention à la manipulation de la laine minérale lors de l'installation. Pour éviter les irritations, en particulier des mains et des yeux, protégez-vous en portant une paire de gants et des lunettes de protection.

Les isolants d’origines animales et végétales

Pour répondre aux normes des constructions écologiques, les fabricants ont développé une nouvelle série d'isolants d'origine naturelle :

  • La fibre de bois ou la laine de bois, issues de bois recyclé, sont d'excellents isolants thermiques et acoustiques, même en été, disponibles sous forme de panneaux.
  • Le chanvre, le liège ou la paille sont des alternatives performantes et souvent économiques.
  • La laine de mouton offre un excellent rapport qualité/prix en raison de son coefficient d'isolation performant. Elle peut être fixée entre les chevrons ou déployée sur le plancher des combles perdus. Elle nécessite un traitement contre les insectes pour préserver ses performances.
À noter
Les laines animales et végétales nécessitent différents traitements pour les renforcer (polyester), les rendre ignifuges et les protéger des insectes (sel de bore).

Les isolants issus du recyclage

Parmi les isolants d'origine recyclée, la ouate de cellulose se démarque. Issu du recyclage de vieux journaux et de cartons, ce matériau isolant est fabriqué grâce à un processus de transformation qui lui confère la capacité d'être recyclé à son tour.

Sa polyvalence lui permet d'être soufflée sous forme de flocons ou posée en panneaux, offrant une flexibilité d'utilisation selon les besoins.

Un aspect remarquable de la ouate de cellulose est son meilleur coefficient thermique par rapport à la laine de verre, ce qui en fait un choix intéressant pour améliorer l'isolation thermique de votre toiture et de votre maison tout en adoptant une approche écologique axée sur le recyclage des matériaux.

3 techniques d’isolation de toiture par l'intérieur

Voici les 3 techniques principalement employées pour isoler votre toiture par l'intérieur.

1. L’isolation sous rampants

L'isolation sous rampants représente la méthode la plus courante pour les combles accessibles. Elle implique l'application d'isolant entre les chevrons. Les chevrons sont les poutres intermédiaires de la charpente.

Indépendamment de l'isolant choisi, l'attention portée à la membrane de protection, comme le frein vapeur ou le pare-vapeur, est nécessaire pour prévenir la condensation.

Cela assure une étanchéité à l'eau et évite les problèmes d'humidité. Enfin, une finition, par exemple avec des plaques de plâtre, est appliquée.

La laine sous forme de rouleaux est souvent utilisée pour l'isolation sous rampants, offrant une installation simple et efficace.

2. L’isolation des combles perdus

Dans le cas de combles perdus (non aménageables), l’isolation pourra se faire de deux manières : 
  • L'isolation par soufflage utilise des isolants pratiques comme la laine de verre, de roche, la fibre de bois ou la ouate de cellulose, adaptés pour isoler des zones difficiles d'accès. La laine en flocons est idéale pour les combles perdus, grâce à sa facilité d'application.
  • L'isolation par déroulage consiste à étendre une ou deux couches d'isolant plus ou moins épaisses sur un plancher plat. Ce processus est simple et économique.

3. L’isolation d’une toiture terrasse

Vous pouvez isoler une toiture terrasse depuis l'intérieur, en appliquant l'isolant entre les poutres de la structure.

Toutefois, cette méthode peut générer des ponts thermiques et surtout de l'humidité, ce qui en diminue fortement l'efficacité. Cette méthode d'isolation est donc déconseillée.

Pour une toiture terrasse, privilégiez plutôt une intervention depuis l'extérieur, malgré son coût supplémentaire.

Quelle épaisseur pour une bonne isolation de la toiture ?

Ces solutions d’isolation offriront une efficacité appréciable pour isoler votre toit par l’intérieur :

  • Si vous choisissez une isolation avec de la laine minérale (laine de verre ou laine de roche), une épaisseur de 16 à 20 cm est recommandée.
  • Pour une isolation par flocons de cellulose, une épaisseur de couche de 16 à 21 cm est suffisante.
  • L'isolation de la toiture par polyuréthane nécessitera plutôt une épaisseur de 12 à 14 cm, étant donné l'efficacité élevée de ce matériau.

Quel prix pour une isolation sous toiture ?

Le coût de l’isolation des combles varie selon divers facteurs :
La dimension et la typologie de la zone à isoler : s'agit-il d'une toiture inclinée, plate ou du sol ?

  • Votre choix d'isolation : isolation par extérieur ou par intérieur, inclusion d'un pare-vapeur, etc.
  • La qualité et le prix des matériaux sélectionnés.
  • Le coût de la mise en place : évidemment, les travaux réalisés personnellement ou par un professionnel diffèrent et auront des conséquences différentes sur votre budget.
  • Le niveau de confort recherché : l'isolation varie si les combles sont destinés à être aménagés en pièces à vivre ou restent des espaces non habitables.

Pour obtenir une estimation précise adaptée à votre budget, demandez un devis personnalisé, qui prendra en compte tous ces facteurs, pour planifier au mieux votre projet d’isolation des combles.

Informez-vous sur les aides financières

Des aides financières sont disponibles pour soutenir les améliorations liées à l’habitat, notamment pour l’isolation du toit (par l'intérieur ou par l'extérieur).
Parmi les aides et primes de financement mis en place par l’État, vous trouverez :

  • MaPrimeRénov’ (MPR)
  • MPR Sérénité
  • Les primes énergie (primes CEE)
  • L’éco prêt à taux zéro ou éco-PTZ
  • Le PAR (Prêt Avance Rénovation)
  • La TVA à taux réduit

Certaines aides locales sont aussi disponibles.

Informez-vous sur les critères d’éligibilité et consultez un professionnel pour évaluer les coûts de main-d'œuvre et d'équipement futur.

Renseignez-vous sur les aides financières : les travaux d'isolation de la toiture peuvent en faire partie.

5 étapes pour réaliser une isolation de toiture par l'intérieur

Que vous réalisiez les travaux d'isolation de toiture par l'intérieur vous-même ou que vous fassiez appel à un professionnel, voici les 5 étapes clés de votre projet :
Besoin d'aide pour votre projet de rénovation ? Obtenez une consultationEn savoir plus

1. Le diagnostic préalable à l'isolation

Le diagnostic des performances énergétiques de la toiture évalue la consommation d’énergie d’un logement occupé et son impact en termes d’émissions de gaz à effet de serre.
Pour réaliser un diagnostic de performance énergétique de votre toiture, veillez à examiner ces trois aspects principaux :

  • La configuration de la toiture (incluant l'état de la charpente et si les combles sont aménagés),
  • Le niveau d'isolation existant et son efficacité,
  • L'état général de la toiture, notamment en termes de solidité et de potentiels dommages.

Bien que vous puissiez évaluer certains de ces éléments par vous-même, un diagnostic complet et précis nécessite souvent les services d'un spécialiste.
Ce diagnostic déterminera le type d'isolation approprié pour votre habitation et les travaux de renforcement nécessaires, comme le traitement de la charpente

2. Augmentez la profondeur des chevrons

Une fois le diagnostic réalisé et les matériaux achetés, les travaux peuvent démarrer.

Si vous utilisez un isolant épais ou si vous superposez deux couches d'isolant, vous devrez certainement augmenter la profondeur des chevrons de votre toiture.

Pour cela, le professionnel fixera un chevron additionnel sur l'existant pour soutenir l'isolant et renforcer la structure de la toiture.

3. Posez l'isolant thermique

Choisissez un isolant adapté à l'espacement entre les chevrons de votre charpente.

Pour une isolation uniforme, veillez à recouvrir toute la surface sous toiture.

Utilisez un isolant en rouleau ou à languettes pour des chevrons à espacements réguliers, et des panneaux ou des rouleaux découpables pour des chevrons à espacements irréguliers.

4. Installez un pare-vapeur

Une fois l'isolant posé, ajoutez un pare-vapeur pour éviter la condensation. Il doit être installé du côté intérieur de la toiture, par rapport à l'isolant.

Notez que certains matériaux isolants, comme les matelas à languettes, sont déjà équipés d'un pare-vapeur, rendant cette étape inutile.

5. Fixez le revêtement de finition

Enfin, pour des raisons esthétiques et de protection de l'isolant, recouvrez-le d'un revêtement de finition.

Les plaques de plâtre sont souvent utilisées pour créer un mur lisse dans les combles aménagés. Dans le cas de combles perdus, la pose d'un revêtement de finition n'est pas nécessaire.

Les précautions à prendre lors de l'isolation de la toiture par l'intérieur

Quels sont les défis liés à l'humidité et la condensation ? Quelles stratégies pour minimiser les ponts thermiques ? Dans ce chapitre, explorez les mesures préventives de base pour garantir une isolation efficace et sans risque de votre toiture par l'intérieur :

Problèmes d'humidité : 5 solutions pour les éviter

La condensation dans l'isolation est un problème qui peut survenir lorsque vous isolez votre toiture par l'intérieur. Voici 5 conseils pour éviter cet écueil :

  1. Assurez une ventilation équilibrée : pour réduire l'humidité intérieure, utilisez un système de ventilation mécanique ou ouvrez régulièrement les fenêtres pour évacuer l'air humide. Après des activités qui augmentent l'humidité, comme la douche, une ventilation supplémentaire est recommandée. Pour tout savoir sur l'importance de la ventilation dans votre maison : lisez notre article dédié ici.
  2. Évitez l'isolation intérieure des toits plats : n'isolez pas une toiture plate par l'intérieur en raison du risque élevé de condensation. La difficulté d'installation d'un pare-vapeur étanche et les points froids créés par la structure du toit peuvent conduire à l'accumulation d'humidité. Optez pour une isolation par l'extérieur au lieu de l'isolation par l'intérieur.
  3. Utilisez le pare-vapeur correctement pour les murs : lors de l'isolation intérieure des murs, le pare-vapeur empêche la vapeur d'eau de pénétrer dans l'isolant. Utilisez des matériaux avec une bonne résistance à la diffusion de vapeur et scellez correctement tous les joints. Dans les pièces humides, un pare-vapeur continu est nécessaire.
  4. Respectez la règle d'or de 1,5 : lors de la combinaison de différents types d'isolation, assurez-vous que la couche la plus étanche à la vapeur soit placée à l'extérieur avec une valeur R au moins 1,5 fois supérieure à celle de l'isolant intérieur. Cela aide à placer le point de rosée plus loin vers l'extérieur, évitant la condensation entre les couches.
  5. Vérifiez le placement correct du pare-vapeur : installez un pare-vapeur du côté chaud de l'isolation pour empêcher les particules de vapeur de pénétrer. Une étape particulièrement importante lors de la rénovation de toitures existantes, où il faut éviter des couches de pare-vapeur intermédiaires. Respectez la règle de 1,5 pour les toitures plates rénovées en vue d’assurer une isolation efficace.

Les ponts thermiques et les techniques pour les minimiser

Les ponts thermiques sont des points de rupture de l'isolant.

En plus d'entraîner des coûts de chauffage plus élevés et une sensation de parois froides, ils peuvent causer de la condensation dans les murs et des moisissures, entraînant leur détérioration rapide et pouvant même engendrer des risques pour la santé.

Pour éviter ce problème, suivez ces 7 conseils :

La condensation dans l'isolation est un problème qui peut survenir lorsque vous isolez votre toiture par l'intérieur. Voici 7 conseils pour éviter cet écueil :

  1. Respectez la réglementation thermique : la RT 2005 et la RE 2020 imposent des restrictions spécifiques sur les ponts thermiques et les infiltrations d'air. Elle contrôle également les finitions pour limiter les ponts thermiques, y compris autour des prises électriques.
  2. Accordez de l'importance aux finitions : des finitions soignées, en particulier les découpes, minimisent les ponts thermiques. Une bonne conception de l’isolation et la coordination des différents corps de métier sont nécessaires. Il est conseillé de demander des plans de détails aux artisans.
  3. Utilisez des retours d’isolant : allongez le parcours de la chaleur avec des retours d’isolant de 30 à 60 cm pour réduire efficacement la déperdition thermique.
  4. Installez des rupteurs de ponts thermiques : particulièrement pour les planchers intermédiaires dans l'isolation thermique par l'intérieur, l'utilisation de rupteurs thermiques est fortement recommandée, voire obligatoire.
  5. Projetez des enduits isolants : appliquer des enduits isolants à l'extérieur pour traiter les ponts thermiques de liaison, avec une conductivité thermique entre 0.03 à 0.07 watt par mètre-kelvin ou W/(m.K).
  6. Choisissez des fenêtres performantes : optez pour des fenêtres de toit modernes avec rupteurs de ponts thermiques.
  7. Prêtez attention aux volets roulants : si vous avez installé des volets roulants pour optimiser l’isolation de votre toiture, vérifiez l’isolation autour de ceux-ci. Assurez-vous que les découpes soient propres pour éviter les défauts d'isolation sous votre toiture.

Conclusion : optimiser confort et économies grâce à l'isolation intérieure de la toiture

L'isolation de la toiture par l'intérieur se révèle être une solution pratique et économique pour améliorer le confort et l'efficacité énergétique de votre maison.

Toutefois, il est essentiel de choisir les matériaux adéquats, de respecter les techniques d'installation et de prendre en compte les spécificités de votre habitat pour maximiser les avantages et minimiser les inconvénients.

En suivant les conseils et techniques présentés dans cet article, vous pourrez bénéficier d'une isolation performante et durable, tout en augmentant la valeur de votre propriété.
N'oubliez pas de vous informer sur les aides financières disponibles pour faciliter votre projet d'isolation.

L'isolation de la toiture améliore le confort thermique de la maison, pour le bien-être de toute la famille.

Auteur

L'équipe éditoriale VELUX

Publié

janv. 22, 2024

Partager

Sources

1 ADEME: Agence de la transition écologique
FAQ
Comment vérifier l’état de la couverture du toit ?

Avant d'entamer un projet d'isolation de votre toiture, vérifiez en priorité l'état global de la toiture et des combles.

Cela inclut la recherche de fuites, l'évaluation de la couverture et de la charpente, la détection de toute trace d'humidité et la présence d’insectes xylophages (qui se nourrissent de bois).

Votre structure doit être en bon état pour ne pas compromettre l'efficacité de l'isolant choisi. Les isolants perdent considérablement leur efficacité lorsqu'ils sont mouillés, car leur pouvoir isolant dépend de l'air emprisonné dans leur structure fibreuse.

Vous pouvez réaliser cette inspection vous-même ou faire appel à un professionnel pour garantir la qualité et la durabilité de votre isolation sous toiture.

Comment isoler le toit d’une maison ancienne ?

Les maisons anciennes peuvent souffrir de pertes de chaleur dues à des problèmes d'étanchéité.

Les défaillances dans l'étanchéité de la couverture peuvent entraîner une infiltration d'eau et compromettre l'efficacité de l'isolant en remplaçant l'air par de l'eau, un très mauvais isolant.

Notamment, les laines animales ou végétales se détériorent lorsqu'elles sont humides contrairement aux laines minérales.

Avant d'entreprendre les travaux d'isolation des combles ou de la toiture, vérifiez l'étanchéité de la couverture.

De plus, il est souvent nécessaire de demander des autorisations préalables à la mairie, surtout pour une isolation extérieure de la toiture.

Isoler le mur pignon : est-ce important ?

Isoler le mur pignon de votre maison est aussi important qu'isoler votre toiture, notamment pour sa grande superficie de contact avec l'extérieur. Pour cette paroi verticale, deux approches sont envisageables en fonction de sa composition :

  • Si la maçonnerie est irrégulière, une ossature sur rail métallique sera installée pour accueillir l'isolant et permettre la fixation du parement en plaque de plâtre, similaire à la pose de pans sous-toiture.
  • Si la maçonnerie est régulière, comme des parpaings ou des briques, il est possible d'appliquer directement des panneaux composites constitués d’une couche d’isolant (laine minérale ou mousse) associée à une plaque de plâtre.
Isolation de la toiture : puis-je le faire moi-même ?

L'isolation de votre toiture peut être un projet bricolage si vous avez les compétences nécessaires, surtout pour l'isolation intérieure.

Pour des travaux plus complexes comme l'isolation extérieure de toitures, inclinées ou plates, mieux vaut faire appel à un professionnel.

Lorsque vous entreprenez l'isolation des combles, veillez surtout à traiter chaque pont thermique.

Vous gagnerez en confort et réduirez considérablement vos dépenses énergétiques.

Un diagnostic de performance énergétique effectué par un professionnel peut vous guider efficacement dans ces travaux.

Est-il envisageable d’ajouter des fenêtres de toit lors de l’isolation de toiture ?

Un point souvent oublié lors des travaux d'isolation de la toiture est l'ajout de fenêtres de toit.

Ajouter des fenêtres de toit lors de l'isolation de votre toiture présente plusieurs avantages pour améliorer la qualité de vie, l'efficacité énergétique et la valeur globale de votre propriété.

En plus d'offrir une isolation thermique et acoustique accrue, les fenêtres de toit apportent davantage de lumière naturelle et une meilleure ventilation.

Elles agrandissent aussi l'espace habitable et améliorent l'esthétique et la valeur de votre maison.

Articles liés

Comment améliorer le confort thermique de votre maison en hiver
Isoler sa toiture par l'extérieur : Quels matériaux ? Quelles techniques ?
Renovation de toiture
Comment améliorer le confort thermique de ma maison
Amelioration
Stores VELUX : Comment choisir son store pour fenêtre de toit ?
SalonAmelioration