Des aides financières pour rénover sa maison

Three people sitting at the table and having a discussion

Vous envisagez des travaux de rénovation pour votre maison ? Sachez que, dans certains cas, vous pouvez bénéficier d’aides financières. Explications.

Mauvaise isolation, toiture en mauvais état, humidité, fenêtres en simple vitrage, manque de lumière dans les pièces… il est temps d’effectuer des travaux de rénovation pour améliorer le confort de votre maison et faire baisser la facture d’énergie. Mais cela représente un vrai investissement, dont le montant vous effraie. Sachez que si ces travaux vont dans le sens d’une meilleure performance énergétique, vous avez sûrement droit à des aides, que ce soit sous forme de primes, de prêts à taux préférentiels ou de TVA réduite.

Quels travaux sont éligibles aux aides financières ?

Pour être éligibles, vos travaux doivent permettre d’améliorer l’efficacité énergétique de votre habitation. Ils doivent donc concerner l’un des domaines suivants.

L’isolation, pour limiter les déperditions d’énergie

Renforcer l’isolation permet de limiter les déperditions d’énergie. Ces pertes de chaleur sont plus fréquentes qu’on ne le croit et pèsent sur vos factures de chauffage. On peut isoler les combles (entre 25 et 30 % des déperditions énergétiques passent par la toiture, selon l’ADEME), les murs (20 à 25 % des fuites de chaleur), les planchers bas (7 à 10 % des pertes d’énergie), les fenêtres et menuiseries (10 à 15% des déperditions d’énergie).

Changer de chauffage, pour gagner en confort et économies d'énergie

Un dispositif de chauffage vieillissant a tendance à surconsommer. Pour faire diminuer sa facture de chauffage, il est possible de le remplacer. Ainsi, on peut changer sa vieille chaudière fioul ou gaz ou son ballon d’eau chaude par un poêle à bois ou installer un insert sur sa cheminée, une chaudière à granulés de bois, une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau, un chauffe-eau solaire individuel, un chauffe-eau thermodynamique.

Bon à savoir : attention aux performances de l'appareil de chauffage. Votre nouvel équipement de chauffage doit répondre à certains critères techniques pour être éligible aux aides et l’installation doit obligatoirement être réalisée par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Le contrôle et la régulation du système de chauffage 

Une fois le chauffage installé, il est nécessaire de pouvoir le piloter. En effet, c’est à cette condition que vous pourrez optimiser vos consommations de chauffage. Cela passe par la pose de robinets thermostatiques et d’un thermostat programmable. Ces systèmes sont très faciles à mettre en place et peuvent engager jusqu’à 15% d’économies d’énergie selon l’ADEME.

La ventilation, pour un intérieur sain

La ventilation d’un logement n’est pas à négliger. Elle vise à renouveler la qualité de l’air d’une maison ou d’un appartement. Ce faisant, on évite la formation d’humidité responsable de la prolifération de champignons et provoquant des maladies respiratoires. 

Pour limiter la pollution intérieure, il convient d’installer un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC simple flux, double flux ou hybride). Ces dispositifs peuvent être éligibles aux aides à la rénovation thermique.

Quelles aides à la rénovation énergétique ?

MaPrimeRénov : 

Elle s'adresse à tous les ménages, ainsi qu'aux copropriétés et aux propriétaires bailleurs. Le montant de la prime est calculé en fonction des revenus et du gain énergétique des travaux réalisés dans la résidence principale. Jusqu'au 31 décembre 2022, l'installation d'une chaudière à énergie renouvelable bénéficie d'une aide supplémentaire de 100 €.

Aide « MaPrimeRénov’ Sérénité » de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) :

Cette aide est versée par l'Anah aux ménages aux ressources modestes ou très modestes pour les aider dans les travaux de rénovation de leurs logements. Le financement dépend du montant des travaux. Le montant total de l'aide ne peut pas excéder 18 000 €.

Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) : 

Il permet de financer la rénovation énergétique de votre logement sans faire d'avance de trésorerie et sans payer d'intérêts. Le montant maximal de l'éco-PTZ est compris entre 7 000 € et 50 000 € selon les travaux financés, pour les offres de prêt émises à compter du 1er janvier 2022. Ce prêt peut être accordé sous conditions à un propriétaire bailleur ou occupant et à un syndicat de copropriétaires jusqu'au 31 décembre 2023.

Prime Coup de pouce économie d'énergie : 

Le dispositif, Coup de pouce chauffage et Coup de pouce isolation, est ouvert jusqu'au 31 décembre 2022. L'objectif de ce dispositif est de permettre aux ménages en situation de précarité énergétique de bénéficier d'aides supplémentaires. Le montant des primes dépend du niveau de ressources des ménages.

Chèque énergie

Il aide à payer des factures d'énergie ou des travaux de rénovation : c'est une aide nominative, qui est attribuée sous conditions de ressources. Son montant est calculé en fonction de votre revenu fiscal de référence (RFR) et de votre consommation. Il varie de 48 € à 277 € par an.

Aides des entreprises de fourniture d'énergie (CEE) : 

Dans le cadre des Certificats d'Économies d’Énergie (CEE), les entreprises de fourniture d'énergie (EDF, Engie, Total...) proposent des aides pour la réalisation de travaux d'économies d'énergie, à condition qu'ils soient effectués par un professionnel reconnu garant de l'environnement (RGE).

TVA à 5,5 % pour les travaux d'amélioration de la qualité énergétique :

La TVA à taux réduit à 5,5 % s'applique aux travaux de rénovation énergétique, qu'il s'agisse de dépenses en faveur d'économie d'énergie, d'isolation thermique (notamment les matériaux d'isolation thermique des parois opaques ou vitrées, de volets isolants) ou d'équipements de production d'énergie utilisant une source d'énergie renouvelable. Les travaux portent sur la pose, l'installation, l'entretien et la fourniture des matériaux, appareils et équipements. Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans. Il peut être une résidence principale ou secondaire.

TVA à 10 % :

La TVA à taux réduit à 10 % concerne les travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement ainsi que la fourniture de certains équipements, dont les portes, fenêtres ou portes-fenêtres non éligibles au taux de 5,5 %.

Réduction d'impôt Denormandie : 

Elle est prolongée jusqu'au 31 décembre 2022. Ce dispositif permet aux particuliers achetant un logement à rénover dans certains quartiers de bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu. Les travaux doivent représenter au moins 25 % du prix du logement acheté. Le logement acheté et rénové doit se trouver dans l'une des 222 villes bénéficiaires du programme « Action cœur de ville ».

Exonération de la taxe foncière pour les travaux d'économies d'énergie : 

Certaines collectivités (communes, départements...) exonèrent temporairement de taxe foncière les ménages qui réalisent des travaux d'économie d'énergie. L'exonération peut être totale ou partielle.

Les aides locales aux travaux de rénovation énergétique : 

Il existe aussi de nombreuses aides locales pour améliorer la performance énergétique de votre logement. Afin de trouver les aides proposées par votre région ou votre commune, l'Agence nationale pour l'information sur le logement (ANIL) propose un outil qui recense ces aides sur l’ensemble du territoire.

Des aides pour changer ses fenêtres

Qui dit vieilles fenêtres dit souvent simple vitrage ou double vitrage d’ancienne génération. Celui-ci est peu isolant et génère du froid au quotidien et une surconsommation de chauffage pour compenser les pertes de chaleur. 

Outre le simple vitrage, si vos fenêtres ont fréquemment des traces de buée et qu’il y a de l’humidité au niveau des murs, c’est que vos fenêtres sont mal isolées et qu’il est temps de les changer. Selon l’ADEME, les fenêtres peuvent être responsables de 10 à 15 % des pertes de chaleur dans une maison. Les remplacer vous permettra non seulement de gagner en confort thermique mais aussi de réaliser des économies d’énergie.

Il existe 6 aides pour changer vos fenêtres à moindre coût :

  • La prime énergie ou Certificats d’économies d’énergie (CEE)
  • MaPrimeRénov'
  • MaPrimeRénov' Sérénité

MaPrimeRénov' Sérénité, prime proposée par l’Anah, finance les projets de travaux permettant un gain de performance énergétique global d’au moins 35 %. Le changement des fenêtres en fait partie. Elle est plafonnée à des travaux d’un montant de 30 000 € maximum et permet de financer des travaux à hauteur de 35 % du montant total HT des travaux pour les ménages modestes, et à hauteur de 50 % pour les foyers très modestes. Cette aide est cumulable avec l’éco-PTZ, la TVA à 5,5 % et le chèque énergie. Elle devient cumulable avec la prime énergie en juillet 2022. 

  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)
  • Le chèque énergie
  • La TVA à 5,5 %
  • Les aides locales

Obtenir un devis VELUX

Si votre projet inclut le remplacement de fenêtres de toit, n’hésitez pas à prendre contact avec VELUX, soit par e-mail via le site commercial.velux.fr, soit par téléphone au 01 64 54 24 69, du lundi au vendredi de 9h à 17h. L’équipe commerciale VELUX vous accompagnera dans l’élaboration de votre projet et l’estimation budgétaire.

Vous pouvez également contacter l’un des installateurs partenaires VELUX. Ils suivent une formation régulière dans le centre de formation VELUX, en région parisienne, et sont certifiés “Installateur Conseil VELUX”. C’est la garantie d’une installation dans les règles de l’art. Vous bénéficierez de plusieurs avantages en choisissant un installateur partenaire VELUX :

  • Devis gratuit
  • Installation des derniers produits VELUX
  • Conseils pour un climat intérieur sain