Isolation des combles : quelle est la meilleure solution

L’isolation des combles garantit un confort thermique optimal sous votre toit et dans toute la maison. Elle permet aussi de réaliser des économies d’énergie et de réduire la facture d'énergie. Sans isolation, 30 % de la chaleur s’envole par le toit. Quelle est la meilleure isolation pour les combles ? Comment isoler des combles ? Quels matériaux choisir ? Pour quel budget ? Suivez le guide !
Points clés à retenir
  1. L'isolation des combles présente de nombreux avantages

    L'isolation des combles améliore le confort de vie, augmente l'efficacité énergétique, conserve la chaleur, réduit la facture énergétique et offre une isolation phonique.

  2. Une mauvaise isolation peut avoir un effet négatif sur votre confort et votre budget énergétique

    Une isolation inadéquate peut entraîner une perte significative de chaleur (jusqu'à 30 %), augmenter la facture énergétique, et causer des problèmes d'humidité et de moisissures, nuisibles à la santé et à la structure de l'habitation.

  3. Choisissez les matériaux et la méthode d'isolation qui correspondent à votre besoin

    Le choix du bon matériau (laine minérale, polystyrène, polyuréthane, isolants naturels) et la méthode d'isolation (intérieure, extérieure, écran de sous-toiture) sont une priorité pour une isolation efficace et durable des combles.

Pourquoi isoler ses combles ?

Optimiser l'efficacité énergétique et le confort de votre maison commence souvent par le haut.

Découvrez les cinq principaux avantages de l'isolation des combles, une étape clé pour améliorer votre habitat, autant sur le plan thermique que sonore.

5 avantages de l'isolation des combles

  1. Amélioration du confort de vie : une maison bien isolée, notamment au niveau des combles, apporte une amélioration notable du confort de vie. Elle a pour effet de maintenir une température intérieure stable et agréable, point particulièrement important dans des combles aménagés où peuvent se trouver une chambre ou un bureau.
  2. Efficacité énergétique accrue : l'isolation des combles contribue à l'efficacité énergétique de la maison parce qu'elle assure une meilleure régulation thermique.
  3. Conservation optimale de la chaleur : une isolation efficace dans les combles empêche la chaleur de s'échapper et permet de conserver une température confortable dans les espaces de vie, en toute saison.
  4. Réduction des coûts énergétiques : en limitant les pertes de chaleur, l'isolation des combles entraîne une réduction du gaspillage énergétique et allège la facture de chauffage.
  5. Isolation phonique : en plus de ses bénéfices thermiques, l'isolation des combles offre aussi une isolation phonique qui réduit les bruits extérieurs et contribue à un intérieur plus calme et tranquille.

L'isolation des combles permet d'améliorer le confort de vie et l'efficacité énergétique.

Les conséquences d'une mauvaise isolation des combles

Une isolation inadéquate peut avoir un effet négatif sur votre budget énergétique. Sans une isolation adéquate des combles, jusqu'à 30 % de la chaleur de votre maison peut s'échapper par le toit.1

En conséquence, vous perdez en confort thermique alors que vos coûts énergétiques augmentent !

Outre l'augmentation des coûts énergétiques, une mauvaise isolation des combles peut conduire à des problèmes d'humidité et favoriser l'apparition de moisissures et de champignons, nuisibles pour la santé et la structure de votre habitation.

En plus d'impacter votre facture d'énergie, une mauvaise isolation des combles peut donc provoquer un surcroît de travail en termes d'entretien et de réparations. D'où le besoin de régler ce problème en priorité.

Diagnostic : comment savoir si les combles sont bien isolés ?

Avant d’envisager l’isolation des combles ou l’isolation de la toiture, mieux vaut réaliser un diagnostic approfondi. Il s'agit d'un travail important pour révéler des lacunes dans l'isolation actuelle de vos combles.

Vous pourrez ainsi déterminer si des travaux d’installation d’un isolant ou de rénovation de l’existant sont nécessaires.

Vous possédez un bon système de chauffe mais vos combles restent froids ?
Vous détectez la présence de champignons et de moisissures sur les parois de vos combles ?
Votre espace souffre d’importants différentiels de température selon les saisons ?

Alors, il est probable que vos combles ne soient pas isolés, ou qu'ils le soient mal.

Le cas échéant, entamez des travaux d’isolation en priorité pour protéger vos combles. Vous bénéficierez d’un meilleur confort thermique dans votre maison et réaliserez une économie considérable sur votre facture d'énergie.

Vérifiez l’isolation des combles pour révéler de potentielles lacunes dans l’isolation actuelle.

Comment isoler des combles ?

Il existe deux méthodes pour isoler efficacement vos combles : l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur.

Isolation par l’intérieur

L’isolation des combles par l'intérieur est une méthode simple, efficace et économique pour isoler vos combles aménagés ou perdus.

Elle consiste à installer une couche d'isolant en sous-face de la couverture du toit, sous vos tuiles ou vos ardoises.

Une technique courante consiste à plaquer de la laine de verre ou laine de roche en rouleau.

Ce travail peut être réalisé par des bricoleurs avertis.

Isolation par l’extérieur

Pour les combles difficiles à isoler de l'intérieur, l'isolation par l'extérieur offre une alternative robuste.

L’isolation des combles par l’extérieur nécessite des travaux plus importants.

Il s’agit d’intercaler un isolant entre les chevrons de votre toiture (les chevrons sont les éléments qui composent la structure en bois de votre toit).

Vous pouvez aussi installer l’isolant au-dessus des chevrons, selon une technique appelée "sarking”.

Contrairement à l’isolation par l’intérieur, que vous pouvez réaliser plus aisément, l'isolation par l'extérieur est un travail qui nécessite l'expertise d'un professionnel, au vu de la complexité de sa mise en œuvre.

L’isolation de toiture a un effet positif sur votre budget énergétique.

Isoler vos combles : le choix du bon matériau

Sélectionner le bon matériau est un travail important pour une isolation efficace des combles. Il existe de nombreux matériaux, dont le choix dépend de votre besoin et de votre budget.

Quel est le meilleur isolant pour vos combles ? Découvrez les caractéristiques de chacun d’eux avant de faire votre choix.

Laine de verre et laine de roche : polyvalence et performance thermique

La laine de verre, issue de la silice, offre une bonne isolation thermique. C'est l'isolant le plus utilisé dans le monde aujourd'hui.

En France, 75 % des combles sont isolés avec de la laine de verre.

Ses avantages ?
  • Elle est incombustible, du fait de sa composition minérale.
  • Elle isole les combles mais aussi les toitures, les cloisons ou les sols.
  • Très performante pour l'isolation thermique et phonique.
  • Mise en œuvre facile et bon rapport qualité/prix.
  • La pose de laine minérale est un travail que de nombreux artisans maîtrisent bien.

La laine de roche, quant à elle, est faite à base de basalte (une roche volcanique). Elle est incombustible, plus résistante à l'humidité que la laine de verre, et offre une bonne isolation thermique et phonique.

Grâce à ses diverses formes (rouleau, panneau, flocon…), elle s'adapte à de nombreuses configurations.

Polystyrène en isolation : efficacité thermique et enjeux environnementaux

On les appelle aussi “isolants en plastique alvéolaire”. Présentés sous forme de plaques, ils intègrent 98 % d’air, ce qui fait d’eux un isolant pour combles efficace, économique et compact.

Le polystyrène expansé (PSE) est le plus connu, mais le polystyrène extrudé (XPS) est de meilleure qualité grâce à un traitement particulier.

Les principaux avantages du polystyrène :

  • Il dispose de rainures pour faciliter son installation, pour un ajustement plus précis sous vos combles, plus efficace, et un temps de travail et un effort moindres.
  • Il offre une forte résistance mécanique aux charges et aux pressions. Pratique pour garantir la durabilité et la stabilité de votre isolation sous les combles.
  • Imperméable, il résiste à l’humidité et empêche l'eau de pénétrer. Cet isolant assure une protection durable de l'habitat contre les problèmes de moisissures et les dégats structurels qui pourraient avoir lieu sous les combles.
  • C'est un isolant thermique particulièrement efficace pour vos combles car il conduit peu le froid et la chaleur.
Les principaux inconvénients du polystyrène :
  • L'installation de polystyrène nécessite un travail minutieux pour éviter les ponts thermiques.
  • Produit à partir de pétrole, sa fabrication n’est pas écologique et requiert beaucoup d’énergie.
  • Il ne résiste pas au feu ni aux rongeurs. Attention donc, si vous l'utilisez dans vos combles, vous devrez l'associer à un autre matériau pour le protéger.
  • Il offre une isolation phonique médiocre. Sous vos combles, il atténuera peu les bruits venus de l'extérieur (pluie, grêle, vent, orage, etc.).
  • Son imperméabilité est à double tranchant car elle peut aussi empêcher l'humidité de s'échapper et la faire stagner dans vos combles, entre l'isolant et le toit, sans vous en apercevoir.
Pour résumer, le polystyrène est un choix solide pour l'isolation des combles, mais ses inconvénients nécessitent des considérations et des mesures complémentaires pour un usage optimal.

 

Polyuréthane en isolation : haute performance et défis environnementaux

Commercialisé sous forme de plaques compactes, étanches et résistantes, le polyuréthane (PUR) est un isolant synthétique qui contient un gaz à faible conductivité thermique. Cette technique lui confère des capacités d’isolation thermique particulièrement élevées, idéales pour vos combles.

Parmi les avantages du polyuréthane :
  • Durabilité : le PUR présente une longévité accrue de l'isolant, ce qui réduit le besoin de le remplacer fréquemment et garantit une performance constante sur une longue période. Vous obtenez donc un meilleur retour sur investissement en matière d'isolation pour vos combles.
  • Il résiste bien à l’humidité et ne se tasse pas : il vous protège contre les infiltrations et assure une efficacité d'isolation constante de vos combles sans nécessiter d'ajustements ou de remplacements.
  • Il est possible de le recycler grâce à des traitements chimiques : diminution des déchets et réutilisation des matériaux vous aident à réduire votre impact environnemental.
Les inconvénients du polyuréthane pour vos combles :
  • Le polyuréthane demande un travail précis lors de l'installation.
  • Fabrication non écologique et qui nécessite une grande consommation d’énergie : il contribue à une plus forte empreinte carbone et à l'utilisation de ressources non renouvelables.
  • Il dégage des substances toxiques quand il brûle, ce qui pose un risque pour la santé et la sécurité en cas d'incendie dans vos combles, avec des conséquences potentiellement graves pour les occupants et les artisans.

En résumé, bien que le polyuréthane offre des avantages considérables en matière de durabilité et de résistance à l'humidité, ses inconvénients environnementaux et en matière de sécurité nécessitent une évaluation attentive pour un choix éclairé en matière d'isolation.

Ouate de cellulose : l'isolant éco-efficace pour un confort optimal

La ouate de cellulose est un isolant abordable et écologique, fabriqué à partir de papier recyclé. Elle est traitée pour résister au feu, prévenir la moisissure et repousser les rongeurs.

Voici ses principaux avantages :

  • Performance thermique et acoustique : avec une bonne inertie thermique, la ouate de cellulose offre un excellent confort d’été et une isolation phonique de qualité. Elle est adaptée pour les maisons à ossature bois et possède une durabilité de 20 à 60 ans.
  • Applications versatiles : utilisable pour l’isolation des combles perdus, combles aménagés, murs intérieurs, et autres zones, elle se présente sous différentes formes (vrac, rouleau, panneau semi-rigide…) et nécessite des épaisseurs spécifiques pour une efficacité optimale.
  • Coût et aides financières : le prix de la ouate de cellulose varie selon l’application, mais reste globalement abordable. Des aides financières sont disponibles pour les travaux d’isolation, sous certaines conditions (voir chapitre sur les aides financières, plus bas).

Bien que la pose de la ouate de cellulose puisse sembler simple, elle exige un équipement de protection spécifique et une mise en œuvre professionnelle pour garantir efficacité et sécurité.

Isolants naturels en isolation : écologie et performances isolantes variables

Vous voulez que l'isolation de vos combles ait l'empreinte environnementale la plus faible possible ? Des alternatives à la laine minérale offrent des avantages écologiques.

Laine de bois, liège, fibre de lin, chanvre ou laine de mouton : ces isolants naturels (ou biosourcés) sont issus de matériaux renouvelables et recyclables.

Leur fabrication requiert moins d’énergie que les autres isolants.

Qu'ils soient d’origine végétale ou animale, l’air contenu dans leurs fibres régule l'humidité et offre une bonne isolation thermique, ce qui est idéal pour les combles.

Ils ne dégagent pas de composés volatils nocifs et sont généralement non toxiques et sans danger pour la qualité de l'air intérieur.

Toutefois, les isolants naturels ont aussi des inconvénients :

  • Le travail d'installation des isolants naturels peut être un peu plus complexe.
  • Ils peuvent être plus coûteux que les options synthétiques, ce qui peut être un facteur limitatif pour certains budgets.
  • Ils peuvent être plus susceptibles d'être endommagés par des rongeurs ou des insectes si des précautions supplémentaires ne sont pas prises lors de l'isolation de vos combles.
  • Bien qu'ils régulent l'humidité, certains isolants naturels peuvent être endommagés s'ils sont exposés à des niveaux élevés d'humidité ou à des fuites d'eau, perdant ainsi en efficacité isolante.
  • Selon le type et la qualité de l'isolant naturel, la performance thermique peut varier et ne pas toujours correspondre à celle des isolants synthétiques plus standards.

En résumé, les isolants naturels offrent des avantages significatifs en termes d'écologie et de santé, mais peuvent présenter des défis en termes de coût, de résistance aux nuisibles et de gestion de l'humidité. Si vous optez pour ce type de matériau pour l'isolation de vos combles, veillez à bien préparer votre projet.

Pour bien préparer votre projet, évaluez les propriétés et les coûts de différents isolants de toiture.

Les différentes techniques d'isolation des combles

Chaque technique d'isolation nécessite un travail spécifique pour être efficace.

Découvrez les différentes techniques d'isolation de la toiture.

L'isolation par soufflage

L'isolation des combles par soufflage est une méthode rapide et efficace pour isoler les combles perdus.

Elle consiste à répandre de manière homogène un isolant en vrac, comme la laine de verre ou la laine de roche, sur toute la surface des combles.

Cette technique est idéale pour les espaces difficiles d'accès et permet une couverture uniforme qui élimine les ponts thermiques.

L'isolation par pose d'un matériau isolant

Cette technique d'isolation des combles implique la pose de panneaux ou de rouleaux d'isolant, tels que le polystyrène ou le polyuréthane.

Elle est particulièrement adaptée pour les combles aménagés ou aménageables et offre une grande flexibilité pour s'adapter aux différentes configurations de la toiture.

L'isolation par écran de sous-toiture

L'écran de sous-toiture est une solution complémentaire qui vient se placer sous la couverture de votre toiture.

Son rôle dans l'isolation des combles est de protéger l'intérieur des infiltrations d'eau et d'améliorer l'efficacité thermique globale.

Cette méthode est souvent associée à d'autres formes d'isolation pour maximiser les performances : isolation des combles par l'intérieur, par l'extérieur (ou ""sarking"") ou par soufflage.

Quelle épaisseur des matériaux pour l'isolation des combles ?

L'isolation des combles n'est pas seulement une question de choix de matériaux. Leur épaisseur a une importance dans l'efficacité de l'isolation pour maximiser les performances thermiques de vos combles.

Pour une bonne isolation de la toiture, pensez à l'épaisseur des matériaux choisis.

Comment l'épaisseur affecte l'isolation

L'efficacité d'un matériau isolant dans les combles est largement déterminée par son épaisseur.

En général, plus l'isolant est épais, meilleure est sa résistance thermique.

Cette résistance se mesure par le coefficient R. Plus le R est élevé, plus il est performant. Cela veut dire qu'il possède une bonne capacité à retenir la chaleur en hiver et à la repousser en été.

L'indice de résistance thermique est toujours indiqué sur les matériaux que vous achetez.

La valeur λ (lambda) désigne la conductivité thermique du matériau. Plus cette valeur est basse, plus le matériau est isolant.

Choix de l'épaisseur en fonction du matériau

Chaque matériau possède des valeurs R et λ différentes :

Pour la laine de verre et la laine de roche : ces matériaux nécessitent une certaine épaisseur pour atteindre une résistance thermique optimale. Pour l'isolation des combles, un calibre de 20 à 30 centimètres est souvent recommandé.

Pour le polyuréthane et le polystyrène : ces isolants synthétiques sont plus efficaces thermiquement à corpulences moindres : 10 à 20 centimètres peuvent suffire pour une bonne isolation des combles.

Normes et réglementations : épaisseur minimum et épaisseur conseillée

La réglementation thermique (RT 2012 ou RT 2020 en France) définit les exigences minimales d'épaisseur pour l'isolation des combles. Ces normes visent à améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments.

Valeur minimum

Pour l'isolation des combles perdus, les règles exigent une résistance thermique minimale de 7 m².Kelvin/Watt (ou m².M/W) pour bénéficier des aides financières, ce qui équivaut généralement à une mesure d'environ 30 cm pour un isolant standard.

Cette valeur de résistance est couramment proposée par les professionnels. Assurez-vous que cette spécification est clairement indiquée dans le devis.

Une fois le travail réalisé, vous pouvez vérifier l'épaisseur de l'isolant soufflé à l'aide de réglettes disposées à travers les combles.

Épaisseur recommandée

Toutefois, il est conseillé de viser une résistance thermique plus élevée, jusqu'à 10 m².K/W, ce qui correspond à une épaisseur d'environ 40 cm.

Ce type de matériau entraîne un léger surcoût dû au surplus de matériau.

La main-d'œuvre nécessaire reste, quant à elle, pratiquement la même : projeter 40 cm d'isolant au lieu de 30 cm ne demande pas beaucoup plus de temps.

Le surcoût de départ vaut le coup : une épaisseur accrue sous les combles a un impact positif sur le confort en été puisqu'il retarde l'intrusion de la chaleur à l'intérieur de la maison. Sans parler des économies réalisées sur les dépenses d'énergie !

Conseils pratiques

Pour choisir l'épaisseur appropriée de l'isolant pour vos combles, mieux vaut consulter un professionnel.

Il prendra en compte les performances thermiques souhaitées et les spécificités de vos combles (espace disponible, type de charpente, etc.).

L'épaisseur des matières isolantes est un élément clé pour une isolation efficace des combles. Un bon choix d'épaisseur garantit une meilleure performance énergétique et un confort accru dans votre maison.

Quel budget pour isoler les combles ?

Quand il s'agit d'isoler les combles, l'un des aspects les plus importants à considérer est le coût.

Le prix de l'isolation des combles peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs, notamment le type d'isolant utilisé, la technique d'isolation choisie, la surface à isoler, et la complexité du chantier.

Évaluez soigneusement tous les facteurs qui influencent le budget total.

Coût selon le type d'isolant

Le choix de l'isolant que vous poserez dans vos combles a un impact direct sur le coût total.

Des matériaux comme la laine de verre ou la laine de roche sont souvent plus abordables et largement utilisés pour l'isolation des combles.

En revanche, des options plus spécialisées comme le polyuréthane ou des isolants naturels comme le chanvre peuvent être plus coûteux, même s'ils offrent d'autres avantages (efficacité énergétique et durabilité).

Prix en fonction de la technique d'isolation

Le coût varie également selon la technique d'isolation des combles.

L'isolation par soufflage est généralement moins coûteuse et rapide, tandis que l'isolation par pose de panneaux ou l'ajout d'un écran de sous-toiture peuvent entraîner des coûts supplémentaires en raison de la main-d'œuvre et des matériaux nécessaires.

Autres facteurs influant sur le coût d'isolation des combles

  • Superficie des combles : plus la surface à isoler est grande, plus le coût est élevé.
  • Accessibilité des combles : des combles difficiles d'accès peuvent nécessiter un travail supplémentaire qui augmente le coût.
  • État initial des combles : si des travaux préparatoires sont nécessaires, comme la réparation de la charpente ou la mise en place d'un pare-vapeur, cela peut augmenter le coût de l'opération.
Faites appel à plusieurs professionnels pour obtenir des devis précis et vous faire une idée de l'investissement global de votre projet.

Subventions et aides financières d'une isolation thermique

En France, des aides financières peuvent être disponibles pour l'isolation de vos combles.

Ces aides du service public (France Rénov', prime énergie...) visent à encourager les travaux d'efficacité énergétique et peuvent significativement réduire le coût des travaux de rénovation pour les propriétaires.

Considérez ces trois aides principales :

  1. MaPrimeRénov' offre un financement pour l'isolation de combles avec un montant maximal de 20 000 € par logement. Si vous êtes copropriétaire ou propriétaire bailleur, France Rénov' propose aussi des aides à la rénovation spécifiques allant jusqu'à 30 ou 45 % du montant des travaux. 

    Découvrez toutes les possibilités de financement sur le site de service public France Rénov' : france-renov.gouv.fr.
  2. Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) : un prêt sans intérêt pour les travaux de rénovation énergétique. Disponible pour les propriétaires d'un logement de plus de deux ans, jusqu'à 50 000 €, remboursable sur 15 ans.
  3. Prime Énergie : la Prime Effy, ou Prime CEE, s'adresse à tous les particuliers (locataires, propriétaires habitants ou bailleurs) qui engagent des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale ou secondaire, à la condition que la construction ait plus de 2 ans. Montant de la prime Effy : jusqu'à 5 000€ selon la nature des travaux, des revenus, et de la localisation.
En plus de ces aides, vous pouvez aussi bénéficier d'une TVA réduite à 5,5 % ou 10 % sur certains travaux de rénovation énergétique, vous pouvez demander une exonération de taxe foncière, sous conditions de la commune.

Enfin, des aides supplémentaires du service public peuvent être disponibles au niveau régional, départemental, ou communal.

 

La réfection de toiture, un atout pour l’isolation de vos combles

Si vous possédez une maison ancienne dont la structure n’a jamais été rénovée ou est fragilisée, l’isolation des combles peut être insuffisante pour vous assurer un confort convenable.

Dans ce cas, envisagez en priorité la réfection de votre toiture. Elle consiste à revoir entièrement la couverture et l'étanchéité de votre toit et constitue un investissement dans la durabilité de votre maison.

Pour ce faire, il est nécessaire de démonter la couverture existante et d’en faire poser une nouvelle, plus efficiente.

Il vous faudra alors choisir le matériau qui correspond à vos besoins et à l’architecture de votre maison, parmi les tuiles, l’ardoise, la chaume, l’acier, le shingle (ou bardeau) ou encore le fibrociment.

Les fenêtres de toit, un rôle clé dans l’isolation de vos combles

Les fenêtres de toit présentent de nombreux atouts qui ne sont plus à démontrer, notamment en termes de confort et de luminosité. Elles ont aussi un rôle majeur dans l’isolation de vos combles.

En effet, les fenêtres de toit VELUX permettent d’aérer et de ventiler vos combles pour éviter que l’air et l’humidité ne stagnent.
Besoin d'aide pour votre projet de rénovation ? Obtenez une consultationEn savoir plus

Les fenêtres de toit jouent un rôle important dans l’isolation des combles.

Pour que leur action soit efficace, isolez le pourtour de vos fenêtres de toit grâce à des joints d’étanchéité performants.

Des fenêtres à double vitrage sont beaucoup plus isolantes et plus sûres pour maintenir la chaleur hors de votre logement pendant les saisons chaudes.

Pensez aussi aux volets roulants VELUX qui constituent des protections extérieures efficaces pour limiter les déperditions de chaleur.

Les volets roulants offrent une protection efficace pour le confort thermique.

Auteur

L'équipe éditoriale VELUX

Publié

janv. 22, 2024

Partager

Sources

1 ADEME: Agence de la Transition Écologique

FAQ sur l'isolation des combles
Combien de temps faut-il pour isoler des combles ?

Le temps nécessaire pour isoler des combles dépend de la taille des combles et de la méthode d'isolation choisie. En général, cela peut varier de quelques jours à une semaine. Vous trouverez des outils en ligne pour vous aider à calculer la superficie de vos combles et toitures inclinées.

Quel est le meilleur isolant pour les combles ?

Le meilleur isolant pour les combles varie selon vos besoins spécifiques, le climat, votre budget, et d'autres facteurs. Les isolants de référence incluent la laine de verre, le polystyrène, et les matériaux biosourcés.

La laine de verre et la laine de roche sont-elles de bons isolants pour les combles ?

Oui, la laine en général est considérée comme un excellent isolant pour les combles. Elle est fréquemment utilisée dans l'isolation des combles en raison de ses nombreuses propriétés bénéfiques :

  • Performance thermique élevée : la laine de verre et la laine de roche offrent une excellente isolation thermique, en aidant à maintenir la chaleur pendant l'hiver et la fraîcheur pendant l'été. Elles améliorent donc le confort global de la maison.
  • Isolation phonique : en plus de ses capacités thermiques, la laine offre une bonne isolation phonique sous les combles, ce qui est avantageux pour réduire les bruits extérieurs et créer un intérieur plus paisible.
  • Durabilité : la laine est un matériau durable qui maintient ses propriétés isolantes sur une longue période, ce qui en fait un investissement rentable pour l'isolation des combles.
  • Écologie : la laine de verre, fabriquée à partir de silice, et la laine de roche, issue du basalte, sont considérées comme des choix écologiques par rapport à d'autres matériaux isolants synthétiques.
  • Facilité de pose : la laine peut être facilement installée dans les combles, soit en rouleaux, soit en panneaux, ou encore par soufflage, adaptée à diverses techniques d'isolation.

En résumé, la laine est un choix très efficace pour l'isolation des combles, offrant une isolation thermique et phonique de qualité, tout en étant une option durable et écologique.

Comment choisir un professionnel de l'isolation des combles ?

Faire appel à un artisan qualifié pour l'isolation de vos combles exige du travail de recherche et de comparaison.

Un professionnel expérimenté garantira un travail de qualité et durable, et vous fera économiser sur vos factures énergétiques.

Voici quelques conseils pour vous guider :

  • Recherchez des certifications et qualifications de référence : assurez-vous que le professionnel possède les certifications nécessaires, comme la qualification RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) en France, qui est souvent requise pour bénéficier de certaines aides financières.
  • Demandez des références et consultez les avis : les avis de clients précédents peuvent vous donner une idée de la qualité du travail et du professionnalisme de l'artisan.
  • Comparez les devis : faites appel à plusieurs professionnels pour obtenir plusieurs devis pour l'isolation des combles et comparez-les en termes de coût, de matériaux proposés et de délais d'exécution. Une lecture approfondie est capitale pour comprendre l'étendue des travaux, les garanties offertes et les normes de qualité et de sécurité respectées par chaque prestataire.
  • Vérifiez l'expérience dans l'isolation des combles : un professionnel expérimenté dans l'isolation des combles sera mieux équipé pour gérer les spécificités de votre projet.
Comment entretenir l'isolation post-installation ?

Une fois l'isolation des combles réalisée, un entretien approprié contribue à maintenir l'efficacité de l'isolant au fil du temps.

Voici 3 conseils d'entretien après la fin des travaux d'isolation :

  1. Vérifiez régulièrement l'état de l'isolant pour détecter tout signe de déplacement, d'humidité ou de dommage dû aux nuisibles.
  2. Assurez-vous que votre isolant n'est pas exposé à l'humidité. Si de la condensation se forme dans vos combles, recherchez des solutions pour améliorer la ventilation.
  3. En cas de dégât ou de déplacement de l'isolant, faites-le réparer rapidement pour éviter une diminution de l'efficacité de l'isolation.

Articles liés

Comment améliorer le confort thermique de votre maison en hiver
Isoler sa toiture par l'extérieur : Quels matériaux ? Quelles techniques ?
Renovation de toiture
Isoler votre toiture par l'intérieur : le guide complet
Renovation de toiture
Comment améliorer le confort thermique de ma maison
Amelioration
Protéger sa chambre du froid : comment choisir un volet roulant ?
Amelioration