Remplacez vos fenêtres : le guide complet des aides financières

Living room area with VELUX roof windows

Les fenêtres peuvent générer d’importantes déperditions thermiques dans un logement, notamment si elles sont en simple vitrage ou double vitrage d’ancienne génération. Pour vous aider à remplacer vos fenêtres existantes vieillissantes par des modèles de nouvelle génération, il existe un certain nombre d’aides financières, que nous vous présentons.

Comment savoir s’il faut changer ses fenêtres ?

Qui dit vieilles fenêtres dit généralement simple vitrage ou double vitrage d’ancienne génération ! Ces derniers sont peu isolants, ils impliquent moins de confort thermique et donc au quotidien des sensations de froid, d’humidité et une surconsommation de chauffage pour compenser les pertes de chaleur.

Autre cas qui doivent vous alerter : si vos fenêtres sont fréquemment couvertes de buée, si vous constatez de l’humidité sur les murs, si vous ressentez une sensation permanente de froid dans la maison ou si votre facture d’énergie est particulièrement élevée, il est sans doute temps de changer vos fenêtres.

Les bénéfices d’un changement de fenêtres

Selon l’ADEME, des fenêtres vieillissantes peuvent être responsables de 10 à 15 % des pertes de chaleur dans une maison. Troquer le simple vitrage contre un double vitrage vous permettra de réduire jusqu’à 15 % vos factures de chauffage. De plus, le confort thermique s’en trouvera fortement amélioré. En effet, la maison sera plus chaude l’hiver et plus fraîche l’été, donc beaucoup plus confortable et plus agréable à vivre. Opter pour du double vitrage permet aussi de gagner en confort acoustique. Avec de nouvelles fenêtres, si vous habitez dans une rue passante, les bruits extérieurs seront très fortement atténués. Là aussi, cela représente un vrai confort.

Des aides financières pour changer vos fenêtres

Afin d’inciter les ménages à entreprendre des travaux de rénovation énergétique, le Gouvernement a mis en place un certain nombre de subventions pour réduire le coût parfois dissuasif des travaux. L’installation de nouvelles fenêtres, plus performantes d’un point de vue énergétique, fait partie des travaux concernés par ces aides. Attention : les travaux doivent impérativement être réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant pour l’Environnement) pour bénéficier de la majorité des aides, hors TVA réduite à 5,5%.

MaPrimeRénov'

MaPrimeRénov'est une aide de l’Anah destinée aux propriétaires occupants, propriétaires bailleurs et copropriétaires. Elle sert à financer une partie du coût des travaux d’amélioration des performances énergétiques et de rénovation globale. Le montant accordé dépend des niveaux de revenus des ménages. Ceux-ci sont classés par une grille de couleur, bleu étant les ménages les plus modestes, et rose les plus aisés.

Ressources des foyers   Montant accordé
 Bleu (très modestes)  100 € par équipement
 Jaune (modestes)  80 € par équipement
 Violet (intermédiaires)  40 € par équipement
 Rose (aisés)  non éligible

Pour obtenir MaPrimeRénov', il vous faut déposer un dossier sur le site maprimerenov.gouv.fr ou via votre artisan certifié RGE. Une fois la confirmation définitive reçue, vous pouvez commencer les travaux. Cette aide est cumulable avec l’éco-prêt à taux 0, la TVA à 5,5 % et certaines aides locales.

MaPrimeRénov' Sérénité

MaPrimeRénov' Sérénité (auparavant "Habiter Mieux Sérénité") est une prime proposée par l’Anah. Elle finance les projets de travaux (dont le changement de fenêtres) permettant un gain de performance énergétique global d’au moins 35 %. Elle est plafonnée à un montant de travaux de 30 000 € maximum et permet de financer des travaux :

à hauteur de 35 % du coût des travaux pour les ménages modestes ; à hauteur de 50 % du montant total HT des travaux pour les foyers très modestes. 

Cette aide est cumulable avec l’éco-PTZ, la TVA à 5,5 % et le chèque énergie. Elle devient cumulable avec la prime énergie en juillet 2022.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-PTZ est un prêt bancaire avec un taux d’intérêt à 0 %. D’un montant maximal de 50.000 €, il vise à aider tous les foyers (sans condition de revenus) à financer leurs travaux de rénovation thermique, dont le remplacement des fenêtres équipées de simple vitrage. Pour l’obtenir, il faut se rapprocher d’une banque ayant signé un accord avec l’État.

La prime énergie ou Certificats d’économies d’énergie (CEE)

Les Certificats d'économies d'énergie (CEE) sont un dispositif mis en place par l'État pour accélérer la transition énergétique. Il impose aux fournisseurs d'énergie et aux vendeurs de carburant de réaliser des économies d'énergie. C’est pourquoi les fournisseurs ont lancé des primes énergies, dont peut bénéficier le changement des fenêtres. Le montant de ces primes dépend de vos revenus et du type de travaux engagés. Cette aide est cumulable avec MaPrimeRénov'.

Le chèque énergie 

En circulation depuis 2018, le chèque énergie est une somme accordée annuellement aux ménages modestes pour les aider à financer leurs factures énergétiques domestiques comme le gaz, l’électricité, le fioul, le bois de chauffage... Il peut également être utilisé pour financer des travaux d’isolation réalisés par un professionnel RGE. Son montant oscille entre 48 et 227 € TTC. Les bénéficiaires n’ont aucune démarche à entreprendre : ils reçoivent automatiquement au printemps le chèque. Celui-ci est valable pour un an. Il peut être converti en chèque travaux valable 2 ans.

La TVA à 5,5 % 

En ayant recours au service d’un professionnel pour la réalisation de vos travaux, vous pouvez bénéficier d'une TVA à taux réduit de 5,5 % sur l’achat de vos matériaux et outils, même si le professionnel n’est pas RGE.

Les aides locales

Chaque région est libre de proposer à ses habitants les aides qu’elle souhaite. Plusieurs régions sont fortement engagées dans la transition énergétique. Rapprochez-vous de votre mairie pour les connaître. L’Anil (Agence nationale pour l’information sur le logement) a mis en place un outil qui les recense : https://www.anil.org/aides-locales-travaux/