Tout ce que vous devez savoir pour construire votre nouvelle maison

Part of the house exterior showing terrace and roof windows

Construire une maison neuve est un processus qui demande beaucoup d’investissement personnel et de connaissances. Il faut être conscient des épreuves qui vous attendent et suivre les étapes une à une. Un homme averti en vaut deux.

Concevoir une maison qui nous correspond

Vous en avez rêvé. Le temps est maintenant venu de concrétiser votre projet : votre nouvelle maison devra répondre à tous vos besoins en termes d’espace et d’organisation afin qu’elle soit agréable à vivre et reflète votre style de vie. Vous allez devoir penser à chaque détail, les plus sympathiques (l’aménagement intérieur et la décoration, par exemple) comme les plus techniques (choisir les bons matériaux, le bon mode de chauffage, le bon emplacement des prises de courant…).

Pour avancer en confiance, il vous faut trouver les bons professionnels, qui sauront vous écouter et vous accompagner.

Construire votre maison : par où commencer ?

Lorsque vous décidez de construire une nouvelle maison, il y a de nombreux points à envisager et l’on est souvent perdu concernant la marche à suivre.

Cherchez le terrain

La première chose à faire est de trouver le terrain pour construire la maison de vos rêves. Ce peut être une quête longue et complexe, et le terrain que vous trouverez peut être amené à faire varier votre projet de construction, en particulier à cause de sa forme ou de sa topographie. Pour trouver un terrain à bâtir, effectuez une recherche en ligne et consultez les annonces immobilières. Recherchez les ventes aux enchères de terrains, ou consultez des terrains avec un bâtiment existant à démolir pour construire votre nouvelle maison à la place.

Vérifiez la constructibilité

Avant même d'acheter le terrain, vérifiez qu’il est bien constructible. Renseignez-vous aussi sur les règles d’urbanisme et sur le Coefficient d'Occupation des Sols (COS). Il est fixé par les communes et détermine la surface constructible par rapport à la superficie du terrain. Le COS fixe donc la densité maximale de construction autorisée sur un terrain. Autre étape préalable d'un projet de construction : l'étude de sol, qui est obligatoire dans les zones définies comme moyennement ou fortement exposées au phénomène de Retrait-Gonflement des Argiles (RGA), phénomène lié à des périodes de sécheresse ou de pluies intenses.

Mettez-vous en quête d’un architecte

Construire une maison n’est pas un mince projet. Cela requiert des connaissances techniques que vous n’avez probablement pas. L’architecte est là pour concevoir un projet qui vous ressemble et vous accompagner dans votre projet.

Choisir un architecte pour construire votre maison

Pourquoi prendre un architecte ?

Faire appel à un architecte présente plusieurs avantages. L’architecte est celui qui est chargé de l’étude du projet de A à Z. Pour satisfaire ses clients, il se base sur leurs exigences, leurs besoins, leurs envies tout en considérant les caractéristiques du terrain. Il s’occupe de l’agencement de l’espace, optimise le confort et l’esthétique de la future maison. Il est également celui qui dessine les plans de construction. Grâce à ses compétences, il peut estimer les différents coûts pour la réalisation du projet. Il s’occupe de tous les papiers auprès de l’administration, du recrutement des artisans ou d’une entreprise. Il peut d’ailleurs vous aider à négocier le prix de leurs prestations. Une fois le chantier terminé, il vous assiste lors de la réception des travaux et vérifie l’ensemble des travaux réalisés.

Quand est-il obligatoire de faire appel à architecte ?

Se tourner vers un architecte est obligatoire si vous construisez un bâtiment neuf, autre qu’agricole, comme les maisons individuelles dont la surface de plancher est supérieure à 150 m2, ou s’il s’agit d’une extension qui a pour conséquence de porter la surface totale de plancher du logement à plus de 150 m2.

Quels sont les critères pour bien choisir son architecte ?

  • Le feeling : collaborez avec celui qui vous inspire confiance. Comparer différents architectes : Pour ce faire, prenez en compte le devis, le travail et les délais.
  • La proximité : il est toujours avantageux de travailler avec un architecte proche du chantier. De cette manière, il peut toujours avoir un œil sur le projet en cours.
  • Les qualifications : l’architecte doit être inscrit à l’ordre des architectes.
  • La motivation de l’architecte : si un architecte revient vers vous après un premier rendez-vous, c’est qu’il est intéressé pour collaborer avec vous.
  • L’expérience : un architecte expérimenté peut faire face à toutes les situations et pourra vous donner les meilleurs conseils.
  • Le contrat écrit : signer un contrat est très important pour que les deux parties puissent s’engager à respecter tous les points qui ont été discutés au moment de l’entrevue. Ce contrat doit mentionner certains points, dont le budget, les honoraires, la mission, les pénalités de retard, etc.
  • Le prix : il dépend du budget que vous avez prévu pour ce projet.

Obtention d’un permis de construire : les questions à se poser

Le permis de construire est une autorisation d'urbanisme délivrée par la mairie. Il concerne les constructions nouvelles, même sans fondation, de plus de 20 m². Il est obligatoire pour certains travaux d'extension des bâtiments existants et pour leur changement de destination. Les travaux qui ne relèvent pas du permis de construire nécessitent en principe une déclaration préalable de travaux.

Le permis de construire est un dossier complexe, qui demande beaucoup de connaissances et de temps. Il est généralement conseillé de se faire accompagner par un professionnel pour être sûr que votre projet de construction voit le jour rapidement. Voici les questions à se poser :

Comment fait-on une demande de PC ?

Afin de faire une demande de permis de construire, il est nécessaire de monter un dossier en quatre exemplaires minimum. Ces exemplaires sont destinés au service de l’urbanisme, à la mairie, au service départemental d’Incendie et de secours (SDIS) et au service d’accessibilité.

Ce dossier comprend :

  • Le formulaire CERFA de permis de construire ; Le plan de situation du terrain dans la commune, avec échelle et orientation (PC1) ;
  • Le plan de masse en trois dimensions présentant le projet dans sa totalité, avec échelle et orientation (PC2) ;
  • Le plan de coupe du terrain et de sa construction (PC3) ;
  • La notice descriptive indiquant la présentation initiale du terrain, la présentation du projet et les matériaux et couleurs du projet de construction (PC4) ;
  • Le plan existant des façades et des toitures ainsi qu’un plan projet des modifications qui seront réalisées (PC5) ;
  • Un document graphique ou une photographie représentant l’insertion du projet dans son environnement (PC6) ;
  • Des photographies du projet pour le situer dans son environnement immédiat (PC7) ;
  • Des photographies du projet pour le situer dans son environnement lointain (PC8) ;
  • Où déposer le dossier

Le permis de construire se dépose à la mairie de la commune du projet, en lettre recommandée avec accusé de réception, ou en main propre au guichet urbanisme. La mairie transmet alors un récépissé de dépôt sur lequel se trouve le numéro de dossier, permettant le suivi de l’instruction.

Quels sont les délais d’obtention d’un permis de construire ?

Le délai légal d’instruction du permis est de deux mois pour une maison individuelle, et trois mois pour les autres projets. Les délais peuvent également varier selon la localisation du projet.

Qui délivre le permis ?

C’est la mairie qui délivre les permis de construire. Une fois la demande de permis de construire envoyée et le délai d’instruction dépassé sans avoir obtenu une réponse de la mairie, l’autorisation est tacitement acceptée.

Que se passe-t-il si le dossier est incomplet ?

Dans le cas où le dossier est incomplet, la mairie dispose d’un mois pour réclamer les pièces manquantes. On a ensuite trois mois pour compléter ce dossier. Si le dossier n’est pas complété, la demande est automatiquement rejetée.

Combien de temps est valable un permis de construire ?

Un PC est valable trois ans. Si les travaux n’ont pas été entamés dans ce délai (ou s’ils ont été interrompus pendant plus d’un an), le permis perd sa validité et doit être renouvelé. Dans ce cas, la demande de renouvellement devra être faite au minimum deux mois avant l’expiration du permis. La prolongation peut être demandée deux fois, pour une validité d’un an à chaque fois.

Est-il nécessaire de faire appel à un architecte ?

Faire appel à un architecte est obligatoire lorsque la surface du plancher du projet dépasse 150 m². L’architecte se charge alors d’effectuer le dépôt du permis de construire.

Quelles sont les obligations après avoir obtenu un permis de construire ?

Lorsque le permis de construire est obtenu, il est obligatoire de l’afficher sur le terrain où les travaux ont lieu. Ce panneau de chantier doit être en place durant le délai de recours et toute la durée des travaux. Il doit être visible depuis l’extérieur.

Qu’est-ce que le délai de recours ?

A partir du premier jour d’affichage du permis sur le terrain, un tiers peut contester la légalité du projet et saisir le tribunal administratif ou le maire de la commune pour un recours contentieux ou gracieux. Toute personne dispose alors d’au maximum deux mois pour déposer un recours, contre trois mois pour les autorités compétentes, telles que la mairie ou l’Etat.

Choisir le mode de construction de sa maison

Le type de construction que vous souhaitez peut avoir une influence majeure sur le projet global en termes de coût, de durée du chantier, d'efficacité énergétique et d’esthétique de la maison. Il n'y a pas de matériau meilleur qu’un autre pour construire une maison : tout dépend de votre budget, du type de maison que vous souhaitez, du terrain et des autorisations d’urbanisme.

La maison industrielle

Les éléments de la maison individuelle sont fabriqués industriellement, puis assemblés et montés sur le chantier par les professionnels. Ce système permet de réduire les coûts et offre un bon rapport qualité/prix. Le procédé industriel est aujourd'hui bien maîtrisé et offre de bonnes prestations.

La maison traditionnelle

Dans la construction traditionnelle de maison, chaque élément est fabriqué à part : cloisons, charpente, menuiseries, etc. Les fondations sont en béton armé, les charpentes sont en bois, et les murs sont montés en briques ou parpaings creux.

La maison en bois

Le bois tend à se développer dans la construction des maisons individuelles. Il représente à ce jour environ 5 % des chantiers. Économique, respectueuse de l'environnement, rapide et propre à monter, la maison en bois peut suivre plusieurs techniques de construction :

L'ossature bois : c’est la principale technique de construction de maisons en bois. Elle repose sur une structure bois, chargée de porter les toitures et les planchers. L'espace vide entre chaque montant est ensuite comblé par des plaques d'isolant, ce qui permet de conserver totalement le volume intérieur des pièces.

Les poteaux-poutres : moins connue, cette technique issue des colombages se fonde sur l'utilisation de poteaux verticaux, chargés de soutenir des poutres en bois disposées à l'horizontale. Placés à intervalles réguliers de 2 à 5 m, ils forment une trame maintenue par des systèmes d'emboîtement (boulons en métal, clés en bois, chevilles en chêne). L'espace laissé libre est rempli au choix avec du béton, du verre, de la pierre ou des madriers.

Bois massif empilé : c’est la technique de construction la plus ancienne, visible dans les chalets. Elle consiste à monter des murs en bois massif par un processus horizontal d'empilement. Il existe différents systèmes :

La maison en kit

La maison en kit est la plus abordable en termes de prix. Il faut cependant être bricoleur si l'on souhaite la bâtir en auto-construction.

Les erreurs à éviter lorsqu’on construit sa maison par soi-même

Si vous décidez de construire votre maison sans architecte, soyez très vigilants sur les points suivants :

Vérifiez que les services tels que l'eau, l'électricité, les égouts, le gaz et le haut débit sont disponibles : s'ils ne le sont pas, vous devrez demander (et payer) le raccordement ou sinon, trouver des solutions alternatives. Vérifiez que le terrain est bien constructible avant de l'acheter. Faites faire des études de sol car il est indispensable de prévoir les fondations. Prenez les décisions-clés avant de commencer : non seulement l'agencement et le type d'architecture, mais également le choix des fenêtres, des portes etc. Faites une liste complète de tout ce dont vous avez besoin. Prévoyez une cagnotte d'urgence : lors d’un projet, il y a souvent des imprévus et donc des surcoûts. Ne sous-estimez pas l'importance de la lumière naturelle : considérez que prévoir des fenêtres de toit aux bons endroits dans les pièces vous permettra d'avoir une plus belle maison, d'économiser de l'électricité au fil des années et de valoriser votre intérieur. Soyez sûr de vos choix et ne changez pas d'avis en cours de projet : faire des changements une fois la construction commencée vous coûtera du temps et de l'argent.

Faites-vous conseiller par VELUX pour le choix de vos fenêtres de toit

Maintenant que vous connaissez les étapes clés de la construction de votre nouvelle maison ainsi que les erreurs les plus courantes à éviter, n’hésitez pas à prendre conseil avec un expert VELUX pour choisir les solutions qui correspondent le mieux à votre projet. Choix des modèles, de la taille et du nombre de fenêtres, ils sont là pour répondre à toutes vos questions et vous orienter pour faire le bon choix. Ainsi, vous obtiendrez une maison lumineuse et unique.