Le coût social de l’insalubrité de l’Habitat

L’insalubrité des logements a non seulement une incidence sur la santé des Européens, mais aussi sur leurs finances. Le coût de l’asthme et de la broncho-pneumopathie chronique obstructive pour les sociétés européennes se chiffre à 82 milliards d’euros par an.

La transformation des postes de travail et le remplacement des métiers d’extérieur par des emplois de bureau font que les Européens passent de plus en plus de temps enfermés. De fait, nous passons aujourd’hui 90%1 de notre temps en intérieur, dont les deux tiers à notre domicile. À la fois lieu de vie, de travail et de loisirs, cet environnement a nécessairement un impact sur notre santé.

Une mauvaise qualité de l’air intérieur fragilise l’ensemble de notre système respiratoire et peut être à l’origine de diverses affections respiratoires, voire augmenter le risque d’autres pathologies. L’humidité ou la moisissure des logements augmentent ainsi de 40 % le risque d’asthme et on compte actuellement 2,2 millions d’Européens qui souffrent d’asthme résultant de leurs conditions de vie. L’asthme n’est pas le seul risque sanitaire : l’humidité des logements est également la cause possible d’allergies, de handicaps et de morts prématurées.

Coût social

Le coût social de ces affections est tout aussi lourd : l’asthme et la broncho-pneumopathie chronique obstructive coûtent aux Européens 82 milliards d’euros par an. Les coûts directs de prise en charge et de traitement représentes la moitié de cette somme ; les coûts indirects tels que les pertes de productivité constituent l’autre moitié (soit près de 40 milliards d’euros). De quoi inciter tout employeur à faire d’un air intérieur plus sain une priorité, a fortiori quand on sait que la qualité de l’air au travail peut entraîner jusqu’à 10%2 de gains de productivité.

1 Organisation Mondiale de la Santé Europe (2013)
2 David P. Wyon et Pawel Wargocki, Journal ASHRAE, Mars 2013, pp. 46-50

 


Le risque d’asthme est 40 % plus élevé chez les Européens dont le logement est exposé à l’humidité ou à la moisissure (idem chez les Français)