Insalubrité de l'Habitat :
un fort impact sur la santé des Européens

Des facteurs tels que la moisissure et l’humidité peuvent dégrader non seulement les logements, mais aussi et surtout la santé de leurs occupants. Les Européens vivant dans un logement insalubre sont 1,5 fois plus nombreux à souffrir de problèmes de santé.


Actuellement, un Européen sur six (soit l’équivalent de la population allemande) déclare vivre dans un logement insalubre, c’est-à-dire humide (fuite de toiture ou formation d’humidité au niveau du sol, des murs ou des fondations), insuffisamment baigné de lumière naturelle, mal chauffé pendant l’hiver ou à l’inverse surchauffé. Dans certains pays, cette proportion grimpe à un habitant sur trois.

Malheureusement, les effets d’un logement insalubre sur la santé ne fait pas de doute. Les personnes vivant dans un logement insalubre sont 1,5 fois plus nombreuses à souffrir de problèmes de santé (voir ci contre). Il y a donc corrélation évidente entre l’insalubrité du logement et le fait de juger son état de santé « mauvais ».


1 français sur 8 vit dans un logement insalubre (humide, insuffisamment baigné de lumière, mal chauffé en hiver)