Les propriétaires du parc privé, acteurs clés de la rénovation

On compte 110 millions de maisons individuelles ou mitoyennes en Europe, dont 84 % dans le parc privé. Nombre d’entre elles nécessitent d’importants travaux de rénovation.

Près de 60 % des Européens vivent dans des maisons individuelles ou mitoyennes, au sein de ménages composés en moyenne de deux adultes4. Trois quarts de ces habitations ont de mauvaises performances énergétiques5. Les maisons et immeubles représentent 40 % de la consommation d’énergie en Europe et 36 % des émissions de CO26 , il est indispensable d’accélérer la rénovation énergétique de l’habitat dans toute l’Europe. Les propriétaires du parc privé joueront à cet égard un rôle clé.

Libérer les investissements privés dans la rénovation

La faisabilité de travaux de rénovation énergétique dépend de la capacité financière des propriétaires du logement. Selon les travaux menés par Copenhagen Economics, un foyer européen dispose en moyenne d’un capital de 139 000 euros. Compte tenu de la répartition des richesses pays par pays, 70 % des ménages européens seraient en capacité de financer un projet de rénovation. Dans cette analyse, le capital disponible comprend les actifs financiers tels que l’épargne, les actions, etc., tandis que les actifs non-financiers correspondent à la valeur nette de l’actif immobilier.


4 Ecofys 2016.
5 Commission Européenne (2016) annexe 860 
6 Commission européenne, Bâtiments (2017), l’adresse : https://ec.europa.eu/energy/en/topics/energy-efficiency/buildings

 

Cartographie de l’Habitat Européen


des Européens vivent dans des maisons individuelles (67 % des Français)


des maisons individuelles appartiennent au parc privé (82 % en France)


des émissions de CO2 totales en Europe sont émises par les maisons et immeubles


17,2 millions de maisons individuelles en France

Quel levier pour inciter les ménages à utiliser leur capital pour rénover

Le capital total disponible des ménages européens dépasse les 30 000 milliards d’euros. Ce chiffre tient compte à la fois du capital financier (épargne, actions) et du capital non-financier (valeur nette de l’actif immobilier). Le capital disponible varie considérablement d’un pays à l’autre, mais dans l’ensemble, plus de la moitié des ménages européens seraient en capacité de financer un projet de rénovation. En plus de permettre des économies d’énergie à long terme, les travaux de rénovation permettent aussi d’améliorer le confort de vie et d’apporter une réelle plus-value au bien immobilier.

 


Montant total du capital privé mobilisable pour des travaux de rénovation dans l’ensemble de l’UE