Confort et bien-être,deux moteurs pour rénover

L’amélioration de la performance énergétique n’est pas la seule raison de rénover une maison ; près de trois Européens sur quatre envisageraient une rénovation pour améliorer le confort et le bien-être de leur famille.

Aujourd’hui, la plupart des propriétaires seraient enclins à rénover leur logement pour réaliser des économies d’énergie7. pour autant, le facteur économique n’est pas leur seule motivation. Près de trois quarts des Européens envisageraient de rénover pour améliorer le confort et la santé de leurs familles. On sait, d’après l’édition 2016 du Baromètre de l’Habitat Sain, que pour la plupart des Européens, le confort/bien-être est une motivation aussi forte que les économies d’énergie.

De l’ordre d’1 à 2 % par an seulement, le rythme de rénovation du parc bâti existant est faible8. D’où la nécessité de développer les mesures incitatives en direction de l’investissement privé. Les avantages pour la santé et le bien-être devraient donc être mis en lumière par les politiques et campagnes d’incitation au même titre que les économies d’énergie. Ce serait un bon moyen d’accélérer le rythme des rénovations.

Rendre plus sain les logements des Européens par la rénovation permettrait de réduire l’incidence des maladies respiratoires et leur coût social. Il suffirait de rénover 2 % de l’habitat européen chaque année pour diminuer de moitié le nombre de logements humides à l’horizon 2050. Le nombre d’Européens souffrant d’affection respiratoires dues à l’humidité de leur logement s’en trouverait réduit de 25 % sur la même période9.


7 Baromètre de l’Habitat Sain (2016)
8 Commission européenne
9 Institut de Physique du Bâtiment Fraunhofer (2016)

 

Motivation des Européens en matière de rénovation de leurs logements

Atteindre nos objectifs climatiques

L’amélioration du parc bâti existant en Europe est un chantier clé pour agir sur le dérèglement climatique et la santé. Un chantier qui commence logiquement par la rénovation des logements énergivores.

L’inefficacité énergétique de l’habitat étant en grande partie responsable de la surconsommation d’énergie en Europe, la rénovation apparaît comme un levier essentiel pour atteindre les objectifs que se sont fixés les nations dans le cadre de l’Accord de Paris 2016 sur le climat, visant à limiter les effets du dérèglement climatique. Mais il faut pour cela cerner les motivations qui poussent les propriétaires à investir dans la rénovation.

Il y a certes la perspective d’alléger leur facture énergétique, mais les citoyens aspirent aussi à un cadre de vie plus sain et plus confortable. Tenir compte de ces deux dimensions permettra à terme d’accélérer le rythme des rénovations, ce qui aura de nombreux effets vertueux pour les personnes comme pour la santé.