Résultat

3) En cas de fuite d'eau

Une fuite d’eau même légère est toujours préoccupante et doit faire l’objet d’une petite expertise. Voici dans les grandes lignes la démarche :

Dans un premier temps, séparer le cas d’une condensation intérieure (qui n’est pas une fuite d’eau mais la précipitation de la vapeur d’eau contenu dans l’air présent dans notre pièce) et la véritable fuite d’eau (qui est de l’eau de pluie ayant réussi à trouver un chemin au travers des profilés de la fenêtre).

Dans le cas de la fuite d’eau, on s’assurera que la fenêtre était bien fermée, car sinon c’est l’explication.

Si elle est bien fermée, on va se rapprocher de l’installateur, puisque sa pose inclut une prise en charge décennale (si plus d’installateur en fonction, on contacte son assurance, il y a un 'fonds décennal’)

Celui-ci va logiquement intervenir rapidement et mettre en œuvre des corrections.

Sachez que vous pouvez nous associer à cette démarche.

La condition est que la fenêtre soit posée à la bonne pente ( la pente minimale autorisée pour les fenêtres de toit traditionnelle est 27%. Pour la mesurer avec précision, télécharger l’application smartphone VELUX Roofpitch).

Ensuite vous allez faire une demande sur notre site  en indiquant la référence fenêtre, la pente mesurée, l’installateur (joindre aussi la facture en pièce jointe) et vos observations quand à cette infiltration, fréquence, lieu, présence d’auréoles sur le placo etc...

Si la fenêtre a dépassé une vingtaine d’années de bons et loyaux services, il est souhaitable de la remplacer. Vous repartirez alors sur une nouvelle décennale. Dans ce cas présent, c’est le travail du temps sur les joints, les mastics, le vitrage, le bois... qui a fait son œuvre, donc la remettre en état n’a rien de viable économiquement.

Pour les installateurs recommandés, c’est ici

L'article a-t-il été utile?
Oui Non